Michel van der Aa (1970)

Sunken Garden (2011-2013)

film opéra en 3D

œuvre électronique
œuvre scénique

  • Informations générales
    • Date de composition : 2011 - 2013
    • Durée : 1 h 50 mn
    • Éditeur : Boosey & Hawkes
    • Commande: English National Opera, Barbican Centre, Toronto Luminato Festival, Opéra National de Lyon, Holland Festival. Avec le soutien de Fonds Podiumkunsten, Ammodo, Societe Gavignies
    • Livret (détail, auteur) :

      livret de David Mitchell.


      1. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

      2. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466. 

      3. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

      4. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16. 

Effectif détaillé
  • solistes : 2 sopranos, baryton
  • clarinette, clarinette basse, trompette, trombone, percussionniste, clavier électronique/MIDI/synthétiseur, 7 violons, 6 altos, 5 violoncelles, 2 contrebasses

Information sur la création

  • Date : 12 April 2013
    Lieu :

    Royaume-Uni, Londres, Barbican Theatre


    Interprètes :

    la compagnie de l'English National Opera, direction : André de Ridder, mise en scène : Michel van der Aa.

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : sons fixés sur support, dispositif multimédia (vidéo, lumière) (bande son 4 canaux, film 2D et 3D)

Observations

Effectif vocal du film : 1 baryton, 1 mezzo-soprano.


  1. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

  2. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466. 

  3. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

  4. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16.