Pierre Jodlowski (1971)

Série rose (2012)

pour piano et bande son

œuvre électronique

  • Informations générales
    • Date de composition : 2012
    • Durée : 13 mn 52 s
    • Éditeur : partition téléchargeable sur le site du compositeur
    • Commande: l'Ensemble Cabaret contemporain
Effectif détaillé
  • piano

Information sur la création

  • Date : 27 May 2012
    Lieu :

    France, Lyon


    Interprètes :

    Trami Nguyen.

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : sons fixés sur support (bande son stéréophonique)

Note de programme

Serie Rose prend la suite de Série noire et Série blanche et déporte le champ d’inspiration du côté de la pornographie, du sexe, et du discours amoureux… La question d’une musique pure qui serait dégagée de toute expression n’a pas de sens ici ! Cette pièce se veut profondément ancrée dans l’évocation et la narration et ne cherche surtout pas à exister autrement que par ce qu’elle peut évoquer.

Et en gros, il semblerait qu’ici, l’amour, la fascination d’un être pour un autre, la séduction du corps de l’esprit et de l’âme puisse supplanter l’instinct trivial d’une scène issue d’un porno de seconde zone… tant mieux ? Probablement…

Le parcours que propose cette musique est chaotique, jonché d’accidents de couleurs ambiguës ; on avance dans une pulse, on se perd dans des paroles issues de films référentiels autant qu’imaginaires, de voix, de souffles et gémissements tantôt pathétiques tantôt jouissifs.

La conséquence de ce chemin reste floue, juste un art du temps où se mêlent narration hypothétique et énergie musicale. Il n’y pas d’autre espace que ce rose mauvais, chemin qui reste un cliché si vivace…


  1. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

  2. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16. 

  3. SAARIAHO, Kaija, « Timbre et harmonie », dans Le timbre, métaphore pour la composition, Jean-Baptiste Barrière, éd., Paris, Ircam - Christian Bourgois, 1991, p. 412-453. 

  4. GRABOCZ, Martha, « La musique contemporaine finlandaise : conception gestuelle de la macrostucture / Saariaho et Lindberg », Cahiers du CIREM, Musique et geste, n ° 26-27, décembre 1992-mars 1993, p. 158. 

  5. BATTIER, Marc, NOUNO, Gilbert, « L'électronique dans l'opéra de Kaija Saariaho, L'Amour de loin », in Carlos AGON, Gérard ASSAYAG, Jean BRESSON, The OM Composer's Book, coll. Musique et sciences, Ircam, Centre Georges-Pompidou, 2006, p. 21-30.  

  6. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

  7. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466. 

Pierre Jodlowski.