André Jolivet (1905-1974)

Les Amours de la girafe et de l'éléphant (1923)

suite en 8 mouvements pour 2 violons, violoncelle et piano

  • Informations générales
    • Date de composition : 1923
    • Éditeur : Inédit
Effectif détaillé
  • 2 violons, violoncelle, piano

Information sur la création

Titres des parties

1. Prélude : L’éléphant fait des équilibres sur le jet d’eau de sa trompe avec des œufs d’autruche ; 2. Récitatifs et airs : La girafe (c’est une vieille fille sentimentale qui louche et qui marche de traviole) ; 3. Mazurka : La girafe approche et fait la la morale à l’éléphant ; 4. Java : Il lui danse une java ; 5. Sarabande : Le clair de lune descend ! – Je t’aime ! ; 6. Image : Elle se donne – Mais il était trop fort pour elle – Elle en meurt ; 7. Interlude : Equilibres – Œuf cassé – Œil crevé – Eléphant assommé ; 8. Pavane : Pour un éléphant défunt (en souvenir de M. M. Ravel)


  1. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

  2. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466. 

  3. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

  4. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16.