Chaya Czernowin (1957)

Lovesong (2010)

pour ensemble

  • Informations générales
    • Date de composition : 2010
    • Durée : 10 mn
    • Éditeur : Schott
Effectif détaillé
  • flûte (aussi flûte basse), hautbois, clarinette basse, percussionniste, piano, violon, alto, violoncelle

Information sur la création

  • Date : 12 June 2010
    Lieu :

    Allemagne, Freiburg, Morat-Institut


    Interprètes :

    l'Ensemble Recherche.

Observations

Écouter l'enregistrement du concert ManiFeste du 1er juillet 2014 à l'Ircam : https://medias.ircam.fr/xa0af81


  1. Il nous semble important de faire une distinction entre le Réalisateur en Informatique Musicale (RIM) qui contribue à la confection de la partie électronique d’une œuvre et le Musicien en charge de l’Électronique Live (MEL) qui n’a pas nécessairement participé à l’élaboration de cette partie électronique mais qui doit s’assurer de sa mise à jour et de son bon fonctionnement lors d’une performance (lire à ce sujet Plessas et Boutard, 2015). 

  2. Par convention, l’harmonique 1 (fréquence f0) correspond à la fondamentale du spectre. Pour un spectre harmonique, la fréquence de chaque composante spectrale vérifie la relation suivante: fn = n x f0. 

  3. Grisey a commis une erreur au niveau du premier intervalle: l’écart entre la fondamentale (mi0) et le second harmonique (mi1) est une octave, soit 24 quarts de ton et non 22 comme il est indiqué. 

Note de programme

Tomber amoureux est sans doute l’une des expériences les plus intenses qu’il soit donné de vivre. On y perd une part de contrôle de soi, chaque seconde est colorée, détrempée, par l’émotion, et chaque moment qui passe est chargé de résonances, d’échos miroitant d’une étrange énergie. Dans Lovesong, on entend une musique qui suit le geste de mains imaginaires touchant un instrument, on entend le chant, le chant d’amour, né de ces mains qui touchent l’instrument, et on entend le miroitement et les résonances, les résonances vitales, qui grandissent. Le flux général tente de se faire le reflet de cette étrange énergie, et de cet écoulement du temps si singulier de la chute amoureuse. La pièce, dédiée à l’Ensemble Recherche, est une pièce d’ensemble virtuose. Si les parties individuelles ne sont pas si ardues, le facteur « musique de chambre » exige une exceptionnelle virtuosité du jeu d’ensemble, qui n’est possible que pour les ensembles capables de créer de la véritable musique de chambre.


  1. Il nous semble important de faire une distinction entre le Réalisateur en Informatique Musicale (RIM) qui contribue à la confection de la partie électronique d’une œuvre et le Musicien en charge de l’Électronique Live (MEL) qui n’a pas nécessairement participé à l’élaboration de cette partie électronique mais qui doit s’assurer de sa mise à jour et de son bon fonctionnement lors d’une performance (lire à ce sujet Plessas et Boutard, 2015). 

  2. Par convention, l’harmonique 1 (fréquence f0) correspond à la fondamentale du spectre. Pour un spectre harmonique, la fréquence de chaque composante spectrale vérifie la relation suivante: fn = n x f0. 

  3. Grisey a commis une erreur au niveau du premier intervalle: l’écart entre la fondamentale (mi0) et le second harmonique (mi1) est une octave, soit 24 quarts de ton et non 22 comme il est indiqué. 

Chaya Czernowin.