Ernst Krenek (1900-1991)

Kantate von der Vergänglichkeit des Irdischen (1932)

pour soprano solo, chœur mixte et piano

  • Informations générales
    • Date de composition : 1932
    • Durée : 20 mn
    • Éditeur : Universal Edition
    • Opus : 72
Effectif détaillé
  • soliste : soprano solo
  • chœur mixte
  • piano

Information sur la création

  • Date : 9 October 1933
    Lieu :

    Suisse, Zurich


    Interprètes :

    Mia Peltenburg : soprano, Häusermannscher Privatchor, Ernst Krenek : piano.

Titres des parties

  1. Tears or the Fatherland (Andreas Gryphius) ;
  2. Sta viator (Martin Opitz) ;
  3. On a fountain (Johann Klay) ;
  4. On a linden tree (Johann Klay) ;
  5. New Year 1633 (Paul Flemming) ;
  6. At the end (Andreas Gryphius) ;
  7. Evening (Andreas Gryphius).

  1. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

  2. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16. 

  3. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

  4. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466.