Yann Robin (1974)

Backdraft (2012)

pour ensemble

  • Informations générales
    • Date de composition : 2012
    • Durée : 15 mn
    • Éditeur : Jobert, Paris
    • Commande: New York Philharmonic, Alan Gilbert, Music Director et Casa da Musica Porto
Effectif détaillé
  • flûte (aussi flûte piccolo, flûte alto), hautbois, clarinette, clarinette basse, basson, cor, trompette, trombone, tuba, 2 percussionnistes, piano, violon, violon II, alto, violoncelle, contrebasse

Information sur la création

  • Date : 6 October 2012
    Lieu :

    France, Strasbourg, Cité de la musique, festival Musica 


    Interprètes :

    l'Ensemble Remix, direction : Peter Rundel. 

Note de programme

Des gestes naissent parfois dans une pièce, ne se développent et prolifèrent réellement que dans une seconde et finissent finalement par s’estomper jusqu’à disparaître dans une dernière lorsque le matériau arrive au bout de lui-même, à extinction. À moins qu’en cours de cheminement ces gestes ne se soient métamorphosés et aient ouvert de nouvelles voies à l’imaginaire, au son.

Back (« retour » en anglais) – draft (« ébauche » idem), pièce faisant appel à un ensemble de dix-sept instrumentistes, repose sur cette idée de retour, sur cette idée qu’un geste déjà esquissé puisse (re)prendre vie au travers d’un nouveau projet, dans un nouveau contexte. Au-delà de cette recontextualisation du geste et du matériau, Backdraft se place dans la continuité de pièces faisant déjà métaphoriquement référence au feu, cet élément souvent associé aux volcans (la forge de Vulcain, dans la mythologie antique), à la puissance divine ou bien à l’Enfer, fréquemment représenté comme le royaume des flammes éternelles.

« Backdraft » est aussi la traduction scientifique de l’« explosion de fumée » qui désigne un phénomène pouvant survenir lors de l’inflammation d’une atmosphère confinée, saturée de gaz imbrûlés et de particules de graphites, sous l’effet d’un apport d’oxygène extérieur.

Yann Robin, Juillet 2012.