Nicolas Mondon (1980)

Klavierkantate (2011)

pour ensemble de claviers et électronique

œuvre électronique

  • Informations générales
    • Date de composition : 2011
    • Durée : 35 mn
Effectif détaillé
  • piano [disklavier] , 2 piano [préparés] , pianoforte, clavecin, orgue positif, orgue électrique [Hammond] , clavier électronique/MIDI/synthétiseur [MIDI et Fender Rhodes]

Information sur la création

  • 27 September 2011, France, Paris, Conservatoire de Paris, Salle d'Art lyrique, prix de composition (Master 2) au CNSMDP, par Javier Gonzales Novales : direction.

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : dispositif électronique non spécifié

Titres des parties

  1. Prélude (non mesuré)
  2. Ouverture
  3. Cantillation
  4. Aria furia
  5. Old Tune
  6. Jardin
  7. Récitatif (enregistrement non présenté)
  8. Aria cantabile
  9. Choral 

Note de programme

Ma découverte, l'exploration, et le développement du piano préparé sont liés à mon parcours au CNSMDP. J'y ai trouvé un timbre et des possibilités instrumentales que je cherchais depuis longtemps. Pourtant, j'ai jusqu'à présent toujours travaillé à sa fusion, presque son absorption, au sein d'une formation instrumentale hétérogène. L'idée est ici de proposer une extension de l'instrument par lui-même. Si l'on considère la préparation du piano comme une sorte de mutation de l'instrument l'amenant à en devenir un nouveau, chaque clavier est, dans cette formation, comme la préparation de son voisin.

À la rencontre de cet instrument miroir, vient la voix impossible. Cette voix si intérieure qu'elle ne trouve pas de corps où s'incarner, si présente qu'elle a besoin de métaphores, de distances, du détour de l'instrument. Lui proposer différentes formes de vocalités, tapies dans les claviers.

Cette recherche rejoint mon désir récent de proposer une cartographie de mes lieux musicaux, et d'approfondir de pièces en pièces ces situations musicales.  

Nicolas Mondon.