Philippe Manoury (1952)

Partita II (2012)

pour violon et électronique

œuvre électronique, Ircam

  • Informations générales
    • Date de composition : 2012
    • Durée : 17 mn
    • Éditeur : Durand, Paris
    • Commande: Festival Messiaen au Pays de la Meije, Françoise et Jean-Philippe Billarant, Festival de Lucerne
  • Genre
    • Musique soliste (sauf voix) [Violon]
Effectif détaillé
  • violon

Information sur la création

  • 21 July 2012, France, Briançon, Église des Cordeliers, Festival Messiaen au Pays de la Meije, par Hae-Sun Kang.

Information sur l'électronique
RIM (réalisateur(s) en informatique musicale) : Serge Lemouton
Dispositif électronique : temps réel

Observations

Écouter un extrait de la création : http://medias.ircam.fr/x4be268

Note de programme

Partita II, pour violon et électronique en temps réel, fait suite aux travaux et recherches que j’ai entrepris sur Tensio pour quatuor à cordes et électronique. J’ai voulu approfondir les relations qui peuvent se créer entre les instruments à cordes et les nouvelles lutheries électroniques. Si les outils électroniques utilisés sont semblables à ceux utilisés dans le quatuor, la direction que prend la musique au cours de Partita II est très différente. J’ai surtout exploré diverses manières avec lesquelles le violon a le pouvoir d’engendrer plusieurs structures électroniques autonomes qu’il viendra ensuite commenter, contrepointer, puis modifier. Plusieurs couches sonores indépendantes se déroulent simultanément, dans des tempi différents, entre lesquelles le violon navigue. Le soliste est donc l’origine et l’ordonnateur de toute la musique électronique qui l’environne. À la fin de la pièce, le violon reste seul avec une toupie sonore qu’il fait tourner dans l’espace, à la manière d’un prestidigitateur qui jonglerait avec des éléments en suspension dans l’air libre.
Partita II est dédiée à sa créatrice, la violoniste Hae-Sun Kang.

Philippe Manoury
Note de programme du concert du 16 juin 2017 au Collège de France dans le cadre du festival ManiFeste.