Alberto Evaristo Ginastera (1916-1983)

Don Rodrigo (1963-1964)

opéra en trois actes et neuf scènes


œuvre scénique

  • Informations générales
    • Date de composition : 1963 - 1964
    • Durée : 1 h 44 mn
    • Éditeur : Boosey & Hawkes
    • Opus : 31
    • Commande: Ville de Buenos Aires
    • Dédicace : à Mercedes de Toro
    • Livret (détail, auteur) :

      Alejandro Casona d’après une légende médiévale espagnole


      1. SAARIAHO, Kaija, « Timbre et harmonie », dans Le timbre, métaphore pour la composition, Jean-Baptiste Barrière, éd., Paris, Ircam - Christian Bourgois, 1991, p. 412-453. 

      2. GRABOCZ, Martha, « La musique contemporaine finlandaise : conception gestuelle de la macrostucture / Saariaho et Lindberg », Cahiers du CIREM, Musique et geste, n ° 26-27, décembre 1992-mars 1993, p. 158. 

      3. BATTIER, Marc, NOUNO, Gilbert, « L'électronique dans l'opéra de Kaija Saariaho, L'Amour de loin », in Carlos AGON, Gérard ASSAYAG, Jean BRESSON, The OM Composer's Book, coll. Musique et sciences, Ircam, Centre Georges-Pompidou, 2006, p. 21-30.  

      4. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

      5. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16. 

Effectif détaillé
  • solistes : soprano solo, mezzo-soprano solo, ténor solo, baryton solo, basse solo, 2 voix d’enfants non spécifiée solo
  • ensemble de voix solistes à 6 voix [6 rôles secondaires] , chœur mixte
  • 3 flûtes, 3 hautbois, 3 clarinettes, 3 bassons, 18 cors [6 orchestre, 12 sur scène] , 16 trompettes [4 orchestre, 12 sur scène] , 4 trombones, tuba, 6 percussionnistes, mandoline, harpe, célesta, cordes

Information sur la création

  • Date : 24 July 1964
    Lieu :

    Argentine, Buenos Aires, Teatro Colón


    Interprètes :

     Bruno Bartoletti : direction musicale, Jorge Petraglia : mise en scène, Leal Rey : décors.