Friedrich Cerha (1926)

I. Keintate (1980-1982)

pour voix médium chansonnier et ensemble

  • Informations générales
    • Date de composition : 1980 - 1982
    • Durée : 50 mn
    • Éditeur : Universal Edition
    • Livret (détail, auteur) :

      sur des dictons viennois de Ernst Klein


      1. Il nous semble important de faire une distinction entre le Réalisateur en Informatique Musicale (RIM) qui contribue à la confection de la partie électronique d’une œuvre et le Musicien en charge de l’Électronique Live (MEL) qui n’a pas nécessairement participé à l’élaboration de cette partie électronique mais qui doit s’assurer de sa mise à jour et de son bon fonctionnement lors d’une performance (lire à ce sujet Plessas et Boutard, 2015). 

      2. Par convention, l’harmonique 1 (fréquence f0) correspond à la fondamentale du spectre. Pour un spectre harmonique, la fréquence de chaque composante spectrale vérifie la relation suivante: fn = n x f0. 

      3. Grisey a commis une erreur au niveau du premier intervalle: l’écart entre la fondamentale (mi0) et le second harmonique (mi1) est une octave, soit 24 quarts de ton et non 22 comme il est indiqué. 

      4. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

      5. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466. 

Effectif détaillé
  • soliste : baryton solo
  • 2 clarinettes en la (aussi 1 clarinette en mib, 1 clarinette basse), 2 cors, percussionniste, accordéon, violon, violon II, alto, violoncelle, contrebasse

Information sur la création

  • Date : 19 June 1983
    Lieu :

    Autriche, Vienne, Metropol Theatre


    Interprètes :

    HK Gruber : baryton et Friedrich Cerha.

Titres des parties

Prolog
  • 1. Heans inas au 
I. part
  • 2. Bei da bost
  • 3. Waun i da keisa gwesn waa
  • 4. Da himme fia uns weana
  • 5. Waasd no
  • 6. Di sun is ma zhaas
  • 7. Im grund bin i a guada loodsch
  • 8. I hoid di
  • 9. Waunsd amoi
  • 10. An lipizana
  • 11. De darm san in de katakombm
  • 12. Intermezzo: Marsch 
II. part
  • 13. A leich aum otagringa friidhof
  • 14. I hob a wax heaz
  • 15. Waun i sinia
  • 16. Aufschbringa deafst ned
  • 17. Do sans maschiad
  • 18. Glauma des
  • 19. Gee nua eine
  • 20. A glosaug miasd ma haum
  • 21. De retung und de feiawea
  • 22. Intermezzo: Marsch
III. part
  • 23. Daas ma laud
  • 24. Di daunau gibds
  • 25. Waunsda fua augn hoidsd
  • 26. Schee woans jo ned
  • 27. Daas ma oft de foam wexln
  • 28. Waun i a beefleisch iis
  • 29. De fassldiwla
  • 30. Des ringlgschbü
  • 31. Beredn dan sas
  • 32. Di schlechte zeid
IV. part
  • 33. De ringldaum
  • 34. Fois se a fremda san
  • 35. I woa scho
  • 36. De gmiadlichkeit
  • 37. Intermezzo: Galopp
  • 38. Wauma uns min dreg
  • 39. Intermezzo: Polka
  • 40. I sog da
  • 41. Wauni singa kent
  • 42. Zeascht schtingn de kaneu
  • 43. Mi kenan olle
  • 44. Intermezzo
  • 45. Wia ma seinazeid
  • 46. A fiatl
  • 47. Fria hob i glaubt
  • 48. Da wagna jaurek
  • 49. Waun an fiamling

  1. Il nous semble important de faire une distinction entre le Réalisateur en Informatique Musicale (RIM) qui contribue à la confection de la partie électronique d’une œuvre et le Musicien en charge de l’Électronique Live (MEL) qui n’a pas nécessairement participé à l’élaboration de cette partie électronique mais qui doit s’assurer de sa mise à jour et de son bon fonctionnement lors d’une performance (lire à ce sujet Plessas et Boutard, 2015). 

  2. Par convention, l’harmonique 1 (fréquence f0) correspond à la fondamentale du spectre. Pour un spectre harmonique, la fréquence de chaque composante spectrale vérifie la relation suivante: fn = n x f0. 

  3. Grisey a commis une erreur au niveau du premier intervalle: l’écart entre la fondamentale (mi0) et le second harmonique (mi1) est une octave, soit 24 quarts de ton et non 22 comme il est indiqué. 

  4. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

  5. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466.