Nicolaus A. Huber (1939)

Gespenster (1976)

pour orchestre et bande

œuvre électronique

  • Informations générales
    • Date de composition : 1976
    • Durée : 17 mn
    • Éditeur : Breitkopf & Härtel
    • Livret (détail, auteur) :

      Bertolt Brecht et citation de Peter Maiwald


      1. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

      2. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466. 

Effectif détaillé
  • 3 flûtes (aussi 1 flûte piccolo, 1 flûte alto), 3 hautbois (aussi 1 cor anglais, 1 heckelphone), 3 clarinettes (aussi 1 clarinette basse), 3 bassons (aussi 1 contrebasson), 4 cors, 4 trompettes, 4 trombones, 1 timbales, 1 percussionniste, 1 glockenspiel, 1 harpe, 1 piano, 1 célesta, 14 violons, 12 violons II, 10 altos, 8 violoncelles, 6 contrebasses

Information sur la création

  • Date : 18 May 1977
    Lieu :

    Allemagne, Bonn


    Interprètes :

    Reinhold Ohngemach : récitant/chanteur et l'orchestre symphonique de la SWF, direction : Ernest Bour.

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : sons fixés sur support