Rolf Wallin (1957)

Phonotope I (2001)

pour quatuor à cordes et électronique

œuvre électronique, Ircam

  • Informations générales
    • Date de composition : 2001
    • Durée : 25 minutes
    • Éditeur : Chester Music
    • Commande: Ircam-Centre Pompidou et festival Ultima, Oslo
    • Dédicace : pour le quatuor Arditti.
Effectif détaillé
  • 1 violon, 1 violon II, 1 alto, 1 violoncelle

Information sur la création

  • 7 November 2001, Norvège, Oslo, festival Ultima, par le quatuor Arditti.

Information sur l'électronique
Information sur le studio : Ircam
RIM (réalisateur(s) en informatique musicale) : Olivier Pasquet
Dispositif électronique : dispositif électronique non spécifié

Observations

Pièce écrite en collaboration avec le Quatuor Arditti.

Écouter un extrait de la création française : http://medias.ircam.fr/xc73b15_phonotope-i-rolf-wallin

Note de programme

Un biotope est une aire écologique assurant la pérennité de la population végétale et animale qui la compose, les différentes espèces dépendant les unes des autres, du sol, des conditions climatiques et d'autres facteurs en un parfait équilibre. De même, pourrait-on définir un « phonotope » comme une « aire » musicale où les sons remplacent les formes de vie, dépendent les uns des autres et interagissent selon certaines règles. Cette pièce est dépourvue de partition dans le sens traditionnel du terme. La partie destinée aux instrumentistes consiste principalement en cinq « jeux » musicaux dotés de petits fragments de matière musicale qui servent de « cartes à jouer » et d'un ensemble de règles pour chaque jeu, ce qui donne aux instrumentistes une liberté de choix dans des limites bien définies. Outre ce jeu entre les instrumehtistes, on assiste à un jeu entre le quatuor et l'ordinateur, grâce à un logiciel spécialement conçu pour cette pièce par I'lrcarn, transformant partiellement les sons des instrumentistes en temps réel, diffusant en partie des fichiers sonores composés à l'avance d'après des enregistrements du quatuor. L'idée fondamentale est l'interaction de cinq matières musicales bien distinctes - traductions sonores des cinq éléments de la pensée traditionnelle chinoise : le Bois, le Métal, l'Eau, le Feu et la Terre. La pièce est composée de cinq grandes parties. Chacune d'elles est régie par sa portion centrale - le « jeu » - qui s'inspire de l'un des cinq éléments. Chaque partie débute par une courte introduction sonore produite par l'ordinateur et se termine par un relachement. L'élément saillant est determiné par le système de pensée chinois selon lequel les cinq éléments peuvent se détruire ou se produire les uns les autres.

Rolf Wallin, programme du concert du 31 mai 2002 à Ircam, Espace de projection, dans le cadre du festival Agora.