Igor Stravinsky (1882-1971)

Trois Petites Chansons 'Souvenirs de mon enfance' (1906-1913)

pour voix aiguë et petit orchestre
[Tri pesenki ‘Iz vospominaniyha yunosheskikh godov’ - Three Little Songs ‘Recollections of my Childhood']

  • Informations générales
    • Date de composition : 1906 - 1913
      Dates de révision : 1929 - 1930
    • Durée : 03 mn
    • Éditeur : Boosey & Hawkes
    • Dédicace : aux enfants de Stravinsky
    • Livret (détail, auteur) :

      traditionnels russes

Effectif détaillé
  • soliste : 1 soprano solo [ou ténor]
  • 2 flûte, 2 hautbois, 2 clarinette, 2 basson, 1 cordes [sans contrebasses]

Information sur la création

Observations

Les deux premières version étaient pour voix et piano (1906 et 1913).

Titres des parties
  1. Sorochen′ka [la pie]
  2. Vorona [le corbeau]
  3. Chicher′ yacher′ [le choucas]

Note de programme

Composées sur des textes populaires russes pour chant et piano vers 1906 et achevées en novembre 1913 ; instrumentées pour petit orchestre de chambre à Nice en 19291930 ; dédiées à ses enfants Soulima (première), Ludmilla (deuxième) et Théodore (troisième).

Stravinsky se remettait de sa fièvre typhoïde lorsqu'il composa ces chansons : « Rentré en Russie, à Oustiloug, après ma maladie, je me sentais trop faible encore pour entreprendre un travail important. Pour ne pas rester complètement oisif, je me divertissais tout de même à composer quelques petites choses. Ainsi, je me souviens d'avoir écrit, ce même été, trois petites pièces pour chant et piano que j'intitulai Souvenirs de mon enfance et dédiai à mes enfants. C'était des mélodies de mon invention sur lesquelles, dans mes années lointaines, je faisais souvent des improvisations pour amuser mes camarades. Je me proposais de les fixer un jour ou l'autre et profitai maintenant de mon loisir pour le faire. Il y a quelques années, j'en ai fait une version pour petit ensemble instrumental en les amplifiant par endroits en raison des exigences de la matière orchestrale. » (I.S.) (Stravinsky se souvenait de les avoir jouées, dans leur version initiale, à Rimsky-Korsakov en 1906.)

Ces mélodies sont basées sur des textes populaires et la troisième emploie des mots dénués de sens, véritables onomatopées. En les instrumentant, Stravinsky les allonge, ajoutant des introductions orchestrales.

Programme du Festival d'Automne à Paris, 1980