Salvatore Sciarrino (1947)

Aspern (1978)

Singspiel en deux actes


œuvre scénique

  • Informations générales
    • Date de composition : 1978
    • Durée : 1 h 40 mn
    • Éditeur : Ricordi, Milan, nº 132780
    • Commande: Maggio Musicale Fiorentino
    • Livret (détail, auteur) :

      Giorgio Marini et Sciarrino d'après Henry James avec des fragments de Lorenzo Da Ponte et anonymes


      1. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

      2. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16. 

      3. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

      4. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466. 

      5. SAARIAHO, Kaija, « Timbre et harmonie », dans Le timbre, métaphore pour la composition, Jean-Baptiste Barrière, éd., Paris, Ircam - Christian Bourgois, 1991, p. 412-453. 

      6. GRABOCZ, Martha, « La musique contemporaine finlandaise : conception gestuelle de la macrostucture / Saariaho et Lindberg », Cahiers du CIREM, Musique et geste, n ° 26-27, décembre 1992-mars 1993, p. 158. 

      7. BATTIER, Marc, NOUNO, Gilbert, « L'électronique dans l'opéra de Kaija Saariaho, L'Amour de loin », in Carlos AGON, Gérard ASSAYAG, Jean BRESSON, The OM Composer's Book, coll. Musique et sciences, Ircam, Centre Georges-Pompidou, 2006, p. 21-30.  

Effectif détaillé
  • solistes : 4 acteurs [principaux] , soprano solo
  • 2 flûtes (aussi 2 flûtes piccolos, 2 flûtes altos, 2 flûtes basses), percussionniste, clavecin, alto, violoncelle

Information sur la création

  • Date : 8 June 1978
    Lieu :

    Italie, Florence, Teatro della Pergola, 41e Maggio Musicale Fiorentino


    Interprètes :

    Giorgia Lepore, Lisa Pancrazi, Virginio Gazzolo, Davide Lepore : acteurs, Alide Maria Salvetta : soprano, Paolo Baroni, Mario Ancillotti, Roberto Fabbriciani : flûtes, Germano Cavazzoli : percussion, Alessandro Specchi : clavecin, Aldo Bennici : alto, Luigi Lanzillotta : violoncelle, Salvatore Sciarrino : direction, Giorgio Marini, Raoul Farolfi : mise en scène, Pasquale Grossi et Giulio Figurelli : décor, P. Grossi : costumes, Guido Baroni : lumières, Giuseppe Montanari : coordination musicale.

Titres des parties

Acte I

  1. Ouvertura
  2. Prologo. Scena della lettura
  3. Scena della porte
  4. Scena della sedia
  5. Scena della stanza vuota
  6. Scena del denaro - 6 bis - Capriccio quasi intermezzo (ad libitum) [Capriccio n. 5 pour violon (Presto), transcrit]
  7. Scena degli specchi
  8. Ancora una scena degli specchi o delle apparizioni - 8 bis - (sert de signal pour l'air successif)
  9. Scena del giardino
  10. Scena rituale della vestizione
  11. Altra scena della vestizione [inclue la canzone da battello n° 3. Do parolete al zorno]

Acte II

  1. Finisce la scena della piazza [inclue la canzone da battello n° 2. Sento ch'l cor me manca]
  2. Scena del ritrattino
  3. Intermezzo in rosso (sans musique)
  4. Scena del furto
  5. Scena del tè
  6. Congedo - 6 bis - Intermezzo
  7. Epilogo [correspond à l'ouverture]

  1. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

  2. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16. 

  3. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

  4. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466. 

  5. SAARIAHO, Kaija, « Timbre et harmonie », dans Le timbre, métaphore pour la composition, Jean-Baptiste Barrière, éd., Paris, Ircam - Christian Bourgois, 1991, p. 412-453. 

  6. GRABOCZ, Martha, « La musique contemporaine finlandaise : conception gestuelle de la macrostucture / Saariaho et Lindberg », Cahiers du CIREM, Musique et geste, n ° 26-27, décembre 1992-mars 1993, p. 158. 

  7. BATTIER, Marc, NOUNO, Gilbert, « L'électronique dans l'opéra de Kaija Saariaho, L'Amour de loin », in Carlos AGON, Gérard ASSAYAG, Jean BRESSON, The OM Composer's Book, coll. Musique et sciences, Ircam, Centre Georges-Pompidou, 2006, p. 21-30.