Bernard Cavanna (1951)

Mélodies en tonalité avec date de péremption (2003)

pour mezzo-soprano et huit violoncelles ou ensemble à cordes

  • Informations générales
    • Date de composition : 2003
    • Durée : 12 mn
    • Éditeur : Editions Musicales Européennes
    • Commande: Théâtre le Granit de Belfort et Rencontres de Beauvais
Effectif détaillé
  • soliste : 1 mezzo-soprano solo
  • 8 violoncelle [ou ensemble à cordes]

Information sur la création

  • December 2003, France, Belfort, Théâtre du Granit (mélodies 1 et 2), par Isabelle Soccoja : mezzo-soprano, Octuor de Beauvais, direction : Bernard Cavanna.
    • mai 2004 : création de l'intégrale des mélodies, Beauvais, Rencontres internationales de violoncelles, par Sylvia Vadimova : mezzo-soprano, Octuor de Beauvais, direction : Bernard Cavanna.

Note de programme

Sous ce titre à la Satie ou à la Luc Ferrari, se cache pour chacune des pièces, quelques éléments de vieux styles : expressionnisme allemand, cadence plagale, éléments tonaux.

Chaque pièce possède, d'une manière plus ou moins accusée, un sentiment tonal : mi mineur, sol majeur, mi mineur, do dièse majeur. Parfois (comme dans la première pièce), le sentiment tonal reste bien souterrain, parfois (comme dans la quatrième) il est établi, puisqu'il ne s'agit que d'une cadence plagale.

Quelques cordes utilisent de nombreux modes de jeux inhabituels, sons « parasites » qui s'opposent souvent aux couleurs calmes et établies des harmonies. La voix évolue, quant à elle, sur des lignes de caractère modal, qui s'échappent (tout en y étant liée) au contexte harmonique.

La voix emprunte les textes de divers poètes, un poète amateur Dietrich Asher (grand industriel autrichien !), un poète allemand encore peu connu en France Erich Fried, et la « grande » poétesse russe Marina Tsvétaïeva dont j'ai souhaité mettre en musique deux des poèmes.

Bernard Cavanna