Frédéric Pattar (1969)

Soleils-Filaments (2006)

pour harpe et contrebasse solo et ensemble

  • Informations générales
    • Date de composition : 2006
    • Durée : 14 mn
    • Éditeur : Inédit
    • Commande: Commande de l’État
Effectif détaillé
  • solistes : 1 harpe, 1 contrebasse
  • 1 flûte, 1 hautbois (aussi 1 cor anglais), 1 clarinette, 1 cor, 1 clavier électronique/MIDI/synthétiseur (aussi 1 célesta), 1 percussionniste, 1 violon, 1 alto, 1 violoncelle

Information sur la création

  • 17 March 2006, France, Lyon, Chapelle de La Trinité, biennale Musiques en scène (concert Carte blanche à Frédéric Pattar), par Fréderique Cambreling : harpe, Frédéric Stochl : contrebasse, ensemble l’Instant Donné, direction de Javier Gonzalez Novales.

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : dispositif électronique non spécifié

Note de programme

C’est le titre d’un poème de Paul Celan :
Soleils-filaments
au dessus du désert gris-noir.
Une pensée haute comme un arbre
accroche le son de lumière : il y a
encore des chants à chanter au-delà
des hommes. (trad. J.P. Lefebvre)

Ce poème est le catalyseur de cette œuvre musicale.
Si cette référence est très forte, c’est que ce texte parle du son, du chant.
Pourtant mon choix s’est établi avant tout sur une association d’idée, avec l’apparence visuelle des instruments solistes…
Il y a également cette distance qui sépare deux éléments très contrastés (le soleil, et le désert). Sur la totalité de la durée de Soleil-filament, les deux solistes (qui ont chacun un double dans l’ensemble) effectuent un parcours qui va du registre extrême grave jusqu’à l’extrême aigu. De la même façon l’ensemble instrumental qui les accompagne fait le parcours inverse, de l’extrême aigu, à l’extrême grave. Dans ce double concerto, il n’y a pas de virtuosité au sens traditionnel, Je préfèrerais plutôt parler d’une exploration.

Frédéric Pattar