Andrea Vigani (1970)

Strand behind (2005-2006)

pour un percussionniste, dix danseurs et électronique, sur une chorégraphie de Yuval Pick

œuvre électronique, Ircam
œuvre scénique

  • Informations générales
    • Date de composition : 2005 - 2006
    • Durée : 20 mn about
    • Éditeur : Suvini Zerboni, Milan
    • Commande: CNSMD Lyon et Ircam-Centre Pompidou
Effectif détaillé
  • 1 percussionniste, 10 danseurs

Information sur la création

  • Date : 7 February 2006
    Lieu :

    France, Lyon, le Tobbogan


    Interprètes :

    Romeo Monteiro : percussion et le Jeune ballet de Lyon (Blandine Béchaux, Fanny Bonneau, Riikka Kosola, Anna Massoni, Sandrine Monin, Marie Papon, Baptiste Coissieu, Lazare Huet, Michaël Pascault, Antoine Roux-Briffaud), costumes : Maïté Chantrel.

Information sur l'électronique
RIM (réalisateur(s) en informatique musicale) : Alexis Baskind
Dispositif électronique : dispositif électronique non spécifié

Note de programme
Musique, danse,
Expressions ancestrales de l’existence de l’homme, langages soustraits à l’encombrement d’un signifiant syntaxique, peu corrompus par les règles propres du jeu social.

(…dix interprètes explorent l’espace de leur liberté…)

Confrontations, comportement, recherches d’un « soi » et d’un « autre », se retrouver, surtout, dans un espace commun, participation à un souvenir partagé, où le temps marche en crabe, sa flèche épousant la direction du regard, c’est la curiosité d’un paradoxe non linéaire.

(… ils donnent des signes, des couleurs, dans l’apparition des associations et combinaisons fragiles qui les constituent à des yeux cachés dans la pénombre, d’un théâtre…)

Un rythme, brève illusion d’un point d’appui gravé par le hasard.
Un geste, pour se souvenir que dans le « maintenant » chaque chose a une cause et une conséquence.

  1. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

  2. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16. 

  3. SAARIAHO, Kaija, « Timbre et harmonie », dans Le timbre, métaphore pour la composition, Jean-Baptiste Barrière, éd., Paris, Ircam - Christian Bourgois, 1991, p. 412-453. 

  4. GRABOCZ, Martha, « La musique contemporaine finlandaise : conception gestuelle de la macrostucture / Saariaho et Lindberg », Cahiers du CIREM, Musique et geste, n ° 26-27, décembre 1992-mars 1993, p. 158. 

  5. BATTIER, Marc, NOUNO, Gilbert, « L'électronique dans l'opéra de Kaija Saariaho, L'Amour de loin », in Carlos AGON, Gérard ASSAYAG, Jean BRESSON, The OM Composer's Book, coll. Musique et sciences, Ircam, Centre Georges-Pompidou, 2006, p. 21-30.  

Andrea Vigani et Yuval Pick.