Isabel Mundry (1963)

Taste (1992)

pour soprano et ensemble

  • Informations générales
    • Date de composition : 1992
    • Durée : 10 mn about
    • Éditeur : Inédit
    • Commande: Work in Progress Ensemble
Effectif détaillé
  • soliste : 1 soprano solo
  • 1 flûte, 1 hautbois, 1 trombone, 1 percussionniste, 2 piano, 1 violon, 1 violon II, 1 alto, 1 violoncelle

Information sur la création

  • 1 May 1992, Berlin

Observations

Écouter l'enregistrement du concert du 8 avril 1993 au Centre Georges Pompidou : https://medias.ircam.fr/x2c0132_taste-isabel-mundry

Note de programme

Avec le recul, Taste correspond a une tentative qui ne s'achève pas en même temps que la composition, mais, au contraire, ne fait que commencer. A l'origine, j'avais l'intention, dans cette composition en trois mouvements, de combiner structurellement des éléments hétérogènes selon des façons différentes. Cette intention s'est précisée alors que je travaillais sur des motifs africains, que j'avais, par hasard, découverts auparavent dans un livre. Une caractéristique du motif « Cuba » est que chacune des figures complexes, qui semble tout d'abord apparement se répéter, est en fait soumise à des transformations permanentes, ce qui oblige l'observateur à chercher de nouvelles grilles de lecture pour trouver ce qu'elles ont de spécifiques dans leur répétition. Alors, que c'est la répétition qui s'impose si l'on prend une certaine distance par rapport au shéma, c'est l'irrégularité permanente qui prédomine lorsque l'on observe de près ce même schéma. Le procédé ne devient perceptible qu'examiné de plus loin. Le texte, presque exclusivement absurde, et pratiquement anagrammatique, a été élaboré en même temps que la composition de la pièce musicale.