Florence Baschet (1955)

Quintette Aligoté (2005)

pour quintette et électronique temps réel

œuvre électronique

  • Informations générales
    • Date de composition : 2005
    • Durée : 14 mn
    • Éditeur : Inédit
    • Commande: Association Cumulus, festival Why Note
    • Dédicace : à Nicolas Thirion et Jean Tabouret
Effectif détaillé
  • flûte basse (aussi flûte, flûte piccolo), trombone, tuba, alto, piano

Information sur la création

  • 24 November 2005, France, Dijon, Parvis Saint Jean, Festival Why Note, par les solistes du Cefedem de Bourgogne.

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : temps réel (diffusion en quadra, clavier (type Clavinova) maître, PowerBook G4 avec Max/MSP, interface audio, interface MIDI, console audio et amplification (de correction) des instruments acoustiques.)

Note de programme

La pièce s’organise comme une pièce de musique de chambre, un discours instrumental à cinq autour du clavier qui gère le dispositif électroacoustique en territoires sonores. Ces espaces sonores qui découlent des haut-parleurs doublent tantôt la flûte, puis le tuba, l’alto et enfin le trombone, comme des images sonores itératives de chacun des instruments. L’espace électroacoustique cherche à faire résoner la dimension poétique de l’œuvre dans une recherche d’alliages de sonorités, comme une tentative de fusion sonore entre le timbre de l’instrument acoustique et sa transformation sonore électroacoustique. Une décantation aligotée du timbre de l’objet sonore et de son double : est-ce le même instrument qui résone ou deux timbres différents qui émanent de cette résonance ?

Florence Baschet.