Jean-Claude Risset (1938)

Glissements (1982)

pièce pédagogique pour trois instruments monodiques, piano (ou autre instrument polyphonique) et percussion

œuvre électronique

  • Informations générales
    • Date de composition : 1982
    • Durée : 10 mn
    • Éditeur : édition du compositeur, aussi éditions du Mordant et éditions du Visage
    • Commande: État pour le Conservatoire du Blanc Mesnil

Information sur la création

  • 1982, Conservatoire du Blanc-Mesnil, par Elèves du Conservatoire, direction : Fernand Vandenbogaerde.

Information sur l'électronique
Information sur le studio : LMA-CNRS (Marseille-Luminy), Stanford University (USA)
Dispositif électronique : sons fixés sur support

Note de programme

Le titre Glissements fait allusion aux évolutions continues de la bande, évolutions soulignées par les instruments : glissements spectraux mettant l'accent successivement sur divers harmoniques ; glissements rythmiques : accélération sur une battue fixe, par dédoublement graduel, accélération cyclique ; battement qui ralentit en augmentant de densité, puis qui accélère en se raréfiant ; glissements « mélodiques » : sons qui descendent, puis qui montent indéfiniment, enfin glissés cycliques, écho sonore de phénomène de turbulence.

La pièce pose le problème souvent délicat du synchronisme avec une bande au déroulement temporel inflexible, mais elle propose par endroit des suggestions à compléter, sans parler des aménagements nécessaires pour adapter la partition telle qu'elle est proposée aux tessitures, aux possibilités de l'instrument, voire au niveau technique de l'instrumentiste (en général : assez facile à moyenne force).

Jean-Claude Risset (source : partition).