Raphaël Cendo (1975)

Refontes (2008)

pour six percussions et électronique

œuvre électronique

  • Informations générales
    • Date de composition : 2008
    • Durée : 12 minutes
    • Éditeur : Billaudot
    • Dédicace : aux percussions de Strasbourg
Effectif détaillé
  • 6 percussionniste

Information sur la création

  • 23 April 2008, France, Marseille, Festival les musiques du GMEM, Friche Belle de Mai, salle de la Cartonnerie, par Les percussions de Strasbourg.

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : dispositif électronique non spécifié

Note de programme

Essentiellement basé sur des sons métalliques, Refontes développe sans cesse un matériau dense et saturé. Les rythmes primaires qui régissent les axes principaux de la forme se démultiplient donnant lieu à des amas d’impacts de sonorités différentes dans lesquelles surgit une masse sonore complexe, en relation étroite avec le traitement électronique. En effet, le rythme est envisagé ici comme une conséquence ultime des développements des sons saturés qui envahissent l’espace sonore. Le principal travail d'écriture a consisté à trouver des solutions de fusion de timbres entre les différentes percussions et de définir des sonorités électroniques complexes en relation permanente avec les instruments. Gestes et dynamiques, étroitement liées dans cette partition, procèdent par mouvement conjoint à l'intérieur d’un discours musical qui ne cesse de s’intensifier. Refontes tente d’affirmer une écriture directe ou le geste instrumental et l’implication physique deviennent les principaux paramètres de l'exécution musicale. Refontes est dédié aux Percussions de Strasbourg.

Raphaël Cendo.