Matteo Franceschini (1979)

Les combinaisons des miracles (2005)

pour cinq voix solos

  • Informations générales
    • Date de composition : 2005
    • Durée : 08 mn
    • Éditeur : Suvini Zerboni, nº 12610 P
    • Livret (détail, auteur) :

      D'après les Pensées de Blaise Pascal.

Effectif détaillé
  • ensemble de voix solistes(2 soprano solo, contralto solo, ténor solo, basse solo)

Information sur la création

  • 11 June 2005, Italie, Festival International de Musique antique et contemporaine de Manta, par DolciAure Consort.

Note de programme

Il lavoro, basato su testi di Pascal, intende rappresentare « in maniera quasi teatrale la proiezione della mente di Pascal ». Così l'autore ci presenta il pezzo: « Attraverso le cinque voci, trattate il più delle volte come un unico organismo e considerate una sorta di proliferazione e di sdoppiamento della personalità pascaliana, il filosofo francese riflette e si interroga; il brano si presenta come una sorta di momento introspettivo, attraverso il quale Pascal si pone una serie di domande relative ad alcune tematiche affrontate nei famosi Pensées, fra i quali le Profezie, il Sommo Bene, la Miseria, la Vanità o i Miracoli. Nella costruzione del brano ho cercato di trasferire il tormento che contraddistingue la personalità dell'autore. Sia l'organizzazione dell'arcata formale complessiva che le singole scelte armoniche e gestuali rispecchiano il desiderio di tramandare un clima di inquietudine e complessità, ottenuto attraverso l'accostamento di sezioni tra loro molto diverse, soluzioni armoniche di natura contrapposta, utilizzo di registri estremi e passaggi tra cantato e sussurrato ».

La pièce, basée sur des textes de Pascal tente de représenter « de manière presque théâtrale la projection de l'esprit de Pascal. » L'auteur nous présente ainsi son œuvre : « À travers les 5 voix, traitées le plus souvent comme un organisme unique et considérées comme une sorte de prolifération et de dédoublement de l'esprit de Pascal, le philosophe français réfléchit et s'interroge ; la pièce se présente comme une sorte de moment introspectif à travers lequel Pascal de pose quelques questions relatives à des thématiques affrontées dans ses célèbres Pensées, parmi lesquelles les Prophéties, le Bien, la Misère, la Vanité ou les Miracles. Dans la composition, j'ai tenté de reporter la souffrance qui caractérise la personnalité de l'auteur. Aussi bien la structure formelle que les choix harmoniques et gestuels reflètent le désir de transmettre un climat d'inquiétude et de complexité obtenu par des combinaisons de sections très différentes entre elles, des résolutions harmoniques de nature opposée, l'utilisation de régistres extrèmes et de passages entre le chanté et le murmuré. »