Andrea Cera (1969)

Mutating Score (2005)

spectacle déambulatoire, sur une chorégraphie d'Hervé Robbe

Ircam
œuvre scénique

  • Informations générales
    • Date de composition : 2005
    • Durée : 1 h 30 mn
    • Éditeur : Inédit
    • Cycle : trilogie : 'Mutating Score', 'Permis de Construire/Avis de Démolition' et 'Rewind'
Effectif détaillé
  • 9 danseur

Information sur la création

  • 2 June 2005, Le Havre, le Volcan, par Création vidéo : Vincent Bosc, création costumes : Didier Despin, création lumière : François Maillot, danseurs : Alexia Bigot, Emeline Calvez, Romain Cappello, Sarah Crépin, Ariane Guitton, Carole Quettier, Edmond Russo, Juan Manuel Vicente, Yoshifumi Wako.

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : sons fixés sur support

Note de programme
    <p>Tout commencerait alors par un premier geste<br />Ou dans le souffle d’un premier mot<br />Mais quelque chose s’était déjà produit<br />Dehors ou dedans<br />Suivant la configuration du terrain<br />Elles ou ils rentrent dans le jeu<br />Suite de rencontres d’impacts<br />Aux tonalités changeantes et singulières<br />Commence une incantation des corps<br />Ils se projettent dans un flux de mouvements étales<br />Ils se cambrent dans la pesanteur de l’attente<br />Il y a quelque chose de sublime et d’effrayant<br />Dans le sac et le ressac de la vague<br />D’obsessionnel dans la litanie des mots et des paroles<br />Qui se répètent et se mêlent<br />Il en est de même du récit des corps<br />Qui se répète et pourtant s’efface<br />Avec une splendide et insoutenable légèreté</p><p><em>Hervé Robbe.</em></p><p><em>Mutating score</em> s’imagine comme un projet chorégraphique hybride qui peut être présenté soit dans une confrontation frontale, soit sous la forme d’un dispositif traversé par le public.<br />D’une façon générique, ce projet questionne la nature de l’occupation, ce qui se présente et se représente ; les ingrédients qui le composent et le transforment ; mais aussi, la place du public et sa possible mise en jeu dans la construction du récit.<br />Le processus d’écriture expérimente les relations possibles entre la danse, la musique, l’image et les outils technologiques.<br />Si jusqu’alors nous nous étions intéressés avec le compositeur Andrea Cera et le vidéaste Vincent Bosc à utiliser les technologies dans le temps du processus de fabrication du spectacle, nous choisissons cette fois, d’intégrer celles-ci dans le temps réel du spectacle.<br />La dramaturgie se développe à partir de trois épisodes chorégraphiques : <em>Wave 01</em>, <em>Vaguely light</em> et <em>Erasing territory</em>. La nature partitionnelle des trois formes révèle une certaine tension poétique qui s’inspire de la vague et de la légèreté. Le particularisme des matériaux corporels, musicaux, vocaux et visuels, voire plastiques qui se sont inventés durant ces trois expériences de recherche et de création, se retrouve mis en jeu dans le développement de <em>Mutating score</em>. L’ensemble constitue un espace paysager, scénographié par le mobilier, la lumière, la vidéo. Inscrit dans cet environnement, le récit dramaturgique se voit sous-tendu par la simultanéité des présences que le public est amené à partager ou à percevoir.</p><p><em>Reproduit avec l’aimable autorisation du Volcan-Le Havre Scène nationale, Centre chorégraphique national du Havre Haute-Normandie Hervé Robbe</em>.<br /></p>