Brice Pauset (1965)

Concerto I - Birwa (2002)

pour clavecin principal et ensemble

  • Informations générales
    • Date de composition : 2002
    • Durée : 17 mn
    • Éditeur : Lemoine, Paris, nº 27782
    • Commande: Westdeutscher Rundfunk pour les Wittener Tage für neue Kammermusik
Effectif détaillé
  • soliste : 1 clavecin
  • 1 flûte (aussi 1 flûte piccolo, 1 flûte basse), 1 cor anglais, 1 clarinette (aussi 1 clarinette basse, 1 clarinette contrebasse), 1 percussionniste, 1 violon, 1 alto, 1 violoncelle

Information sur la création

  • 28 April 2002, Allemagne, Festival de Witten, par Brice Pauset : clavecin, Ensemble Recherche : Martin Fahlenbock, flûte, Jaime Gonzáles, cor anglais, Shizuyo Oka, clarinette, Christian Dierstein, percussion, Melise Mellinger, violon, Barbara Maurer, alto, Lucas Fels, violoncelle.

Note de programme
    <p>Il en est de la poésie comme de la mémoire : ce qui est perdu se redessine, refaçonné dans la langue, par l’inlassable feuilleté des évocations. La forme du concerto, par son déséquilibre fondateur, semble à même de transcrire ce travail poétique. Je pourrais presque dire que la partie de clavecin principal, ici, se charge d’oubli, de fragilité, ne se nourrit que des résidus laissés pour compte par l’ensemble qui, par son encerclement tant physique que sonore, menace constamment le soliste d’engloutissement. Quelques clairières optimistes, néanmoins, feront croire un moment à une fraîcheur retrouvée, une innocence épargnée, ne serait-ce que par leurs titres: « Pomme dédiée à la mer », « Narcisse du marbre », « Papillon de pierre ». Si ce concerto avait un sujet, c’est d’exil qu’il faudrait discuter, ou plutôt de ce que l’exil force à rêver : la langue de la mélancolie, des amitiés pétrifiées, une carte du monde. <em>Birwa</em> est le nom du village natal – aujourd’hui disparu – du grand poète palestinien Mahmoud Darwich.</p><p><em>Brice Pauset.</em><br /></p>