Unsuk Chin (1961)

Double Concerto (2002)

pour piano, percussion et ensemble

  • Informations générales
    • Date de composition : 2002
    • Durée : 20 mn
    • Éditeur : Boosey & Hawkes
    • Commande: Ensemble intercontemporain
Effectif détaillé
  • solistes : percussionniste, piano
  • 2 flûte (aussi 1 flûte piccolo, 1 flûte alto), hautbois (aussi cor anglais), clarinette (aussi clarinette en mib), basson (aussi contrebasson), 2 cor, trompette, trombone, tuba, percussionniste, harpe, 2 violon, 2 alto, 2 violoncelle, contrebasse

Information sur la création

  • 2 February 2003, Radio France, Paris, par Samuel Favre : percussions, Dimitri Vassilakis : piano, Ensemble intercontemporain, direction : Stefan Asbury.

Observations

Enregistrement : Samuel Favre : percussion, Dimitri Vassilakis : piano, Ensemble Intercontemporain, direction : Stefan Asbury, cd Kairos, 0013062KAI.

Note de programme

Ce double concerto pour piano, percussion et ensemble, est ma troisième commande de l'Ensemble Intercontemporain. L'idée m'en est venue à la suite d‘expériences menées dans mes oeuvres précédentes utilisant le piano et la percussion : les Etudes pour piano, les deux concertos (pour piano, pour violon), Fantaisie mécanique, Allegro ma non troppo. Dans cette nouvelle pièce, j'essaie de réaliser la fusion des deux parties instrumentales (solistes et ensemble) dans une homogénéité totale, en sorte qu'il en résulte un seul et nouveau corps sonore. Le piano est « préparé » avec de petits taquets en métal qui créent un son légèrement assourdi et métallique dans le médium et percussif dans le grave. La sonorité des cordes préparées crée un contraste avec celle des cordes non préparées. L'ensemble constitué de 19 musiciens représente en quelque sorte l'ombre des parties solistes. Celles-ci leur envoient des impulsions pour développer les « germes » du matériel. Mais ces impulsions peuvent aussi bien inciter chacun des 19 instruments à raconter sa propre histoire. L'ensemble est renforcé par un percussionniste, ce qui donne une coloration supplémentaire aux parties des solistes par des effets très particuliers. Ainsi se crée un monde sonore dont les points de repère se situent aussi bien dans les musiques occidentales qu'extra-européennes. Partant de là, j'essaie d'écrire une musique d'une allure et d'une expression très colorées, libre et agile, au déroulement parfois complètement imprévisible.

Unsuk Chin.