Pierre Jodlowski (1971)

In [et] Out 1 (2004)

pièce musicale et vidéo interactive pour violon, violoncelle et DVD

  • Informations générales
    • Date de composition : 2004
    • Durée : 10 mn
    • Éditeur : Jobert
    • Commande: KammerEnsemble Neue Musik Berlin
Effectif détaillé
  • violon, violoncelle

Information sur la création

  • Date : 12 June 2004

    Interprètes :

    l'Ensemble KNM, montage et traitements vidéo : Pierre Jodlowski, prises de vue : Pascal Baltazar.

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : dispositif multimédia (vidéo, lumière) (dvd, vidéo intercative)

Note de programme

Le projet IN & OUT m'a été commandé par le KammerEnsemble Neue Musik Berlin en juin 2004. Réalisé en collaboration avec le vidéaste et compositeur Pascal Baltazar, ce projet s'inscrivait dans un lieu singulier : l'Oberbaum City, un vaste complexe industriel récemment réhabilité. Les artistes invités devaient tenir compte, à leur façon, de la singularité des lieux...
Ce projet était ainsi constitué de deux performances (In & Out 1 / In & Out 2) qui interrogent les frontières et les porosités entre l'intensif et l'extensif, le lisse et le strié, le dedans et le dehors, le réel et le fantomatique.
IN & OUT 1 est une partition pour 2 instruments à cordes et un dispositif sonore et vidéo. La situation recherchée est celle d’une forme continue, d’un espace fluide dont les composants seront tour à tour réels et virtuels, la vidéo faisant émerger d’autres présences, musiciens fantômes, comme à l’extérieur du champ perceptif.


  1. SAARIAHO, Kaija, « Timbre et harmonie », dans Le timbre, métaphore pour la composition, Jean-Baptiste Barrière, éd., Paris, Ircam - Christian Bourgois, 1991, p. 412-453. 

  2. GRABOCZ, Martha, « La musique contemporaine finlandaise : conception gestuelle de la macrostucture / Saariaho et Lindberg », Cahiers du CIREM, Musique et geste, n ° 26-27, décembre 1992-mars 1993, p. 158. 

  3. BATTIER, Marc, NOUNO, Gilbert, « L'électronique dans l'opéra de Kaija Saariaho, L'Amour de loin », in Carlos AGON, Gérard ASSAYAG, Jean BRESSON, The OM Composer's Book, coll. Musique et sciences, Ircam, Centre Georges-Pompidou, 2006, p. 21-30.  

  4. Il nous semble important de faire une distinction entre le Réalisateur en Informatique Musicale (RIM) qui contribue à la confection de la partie électronique d’une œuvre et le Musicien en charge de l’Électronique Live (MEL) qui n’a pas nécessairement participé à l’élaboration de cette partie électronique mais qui doit s’assurer de sa mise à jour et de son bon fonctionnement lors d’une performance (lire à ce sujet Plessas et Boutard, 2015). 

  5. Par convention, l’harmonique 1 (fréquence f0) correspond à la fondamentale du spectre. Pour un spectre harmonique, la fréquence de chaque composante spectrale vérifie la relation suivante: fn = n x f0. 

  6. Grisey a commis une erreur au niveau du premier intervalle: l’écart entre la fondamentale (mi0) et le second harmonique (mi1) est une octave, soit 24 quarts de ton et non 22 comme il est indiqué. 

  7. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

  8. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466.