Marco-Antonio Perez-Ramirez (1964)

Shouting Silences (2007)

pour violoncelle solo et ensemble

  • Informations générales
    • Date de composition : 2007
    • Durée : 15 mn
    • Éditeur : Jobert
    • Commande: Ensemble intercontemporain
Effectif détaillé
  • soliste : violoncelle
  • flûte (aussi flûte piccolo), hautbois, clarinette, basson, 2 cor, trompette, trombone, percussionniste, violon, alto, violoncelle, contrebasse

Information sur la création

  • 12 October 2007, France, Paris, Cité de la musique, par Pierre Strauch : violoncelle solo, Ensemble intercontemporain, direction : François Xavier Roth.

Note de programme

Shouting Silences n’est pas née d’une image mentale qui lui aurait préexisté. Elle a été construite au présent, sans anticipation, dans la pratique quotidienne de mon écriture musicale. Cette manière d’aborder la création me permet d’écrire une musique de l’Instant, de l’Instinct et surtout, sans forme pré-établie.

La forme n’a plus d’importance pour moi, elle existe, mais est issue simplement du rapport des masses en présences, de la diversité des dynamiques et de la profondeur d’articulation. C’est ainsi une musique sans cesse en mouvement, dans le passage et le déséquilibre permanent, où les voix se rompent et glissent les unes sur les autres. L’Élan vital y est le moteur de chaque instant.
Le passage c’est à la fois le relais et la transformation.

C’est ce qui m’intéresse principalement dans le fonctionnement de notre cerveau. Comment la pensée, la vision, l’audition deviennent parole… Comment l’expérience des différents arts, de la littérature ou de la philosophie passent dans ma musique… Il n’y a pas de stabilité, mais un déséquilibre constant, le passage incessant de quelque chose à quelque chose d’autre ; rien ne s’arrête jamais, tout se transforme en permanence au moment de l’écriture. Ainsi la création, la découverte, sont présentes à chaque instant de l’écriture, à chaque mesure.

« J’apprends, je découvre ce que je cherche en peignant. Ainsi j’ai rencontré souvent ce que je n’attendais pas. Connaître à l’avance ce que l’on cherche c’est déjà l’avoir trouvé », Pierre Soulages.

Shouting silences est une ligne rompue, violente, répétée avec insistance, de là jaillissent tensions et énergies. Cette tension tente d’être maximale à chaque instant, mais ce climax se déplace, se dérobe sans cesse. Cette pièce est aussi un réseau complexe de connexions, d’une précision chirurgicale, comme dans notre cerveau, mais que j’espère toujours sensuel et porteur de sens, jamais gratuit.

Shouting silences est dédiée, à ma famille et à mes amis proches.

Marco-Antonio Perez-Ramirez.