Hèctor Parra Esteve (1976)

String Trio (2006)

pour violon, alto, violoncelle et électronique

œuvre électronique

  • Informations générales
    • Date de composition : 2006
    • Durée : 11 mn
    • Éditeur : Editorial Tritó, Barcelone
    • Commande: l'Académie des Arts de Berlin (Akademie der Künste)
Effectif détaillé
  • 1 violon, 1 alto, 1 violoncelle

Information sur la création

  • 25 November 2006, Akademie der Künste, Pariser Platz, par Kammer Ensemble Neue Musik, Berlin

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : dispositif électronique non spécifié

Note de programme

Les deux œuvres suivantes* sont dédiées aux seuls instruments à cordes et utilisent l’électronique sous la forme exclusive d’un prolongement en live des parties instrumentales. La plasticité sonore extrême du trio à cordes, l’héritage de la variation et d’une certaine liberté structurelle, ainsi qu’une nette tendance vers la polyphonie (frottement perpétuel des trois flux sonores des trois instruments) m’ont inspiré une musique dont l’organisation interne repose sur différents types d’énergies, telle que cet effectif peut nous les fait ressentir. String Trio (2006) essaie d’effacer les frontières entre le geste des instruments et l’expression intérieure, entre l’espace acoustique et le temps perçu par l’auditeur. La source d’inspiration la plus immédiate pour ordonner les énergies sonores fut cependant le travail avec Lisa Randall, professeure de recherche fondamentale en physique à l’université de Harvard, et spécialiste de la physique des particules, de la cosmologie et de la théorie des cordes. Son modèle d’un univers à cinq dimensions (elle défend la thèse d’une quatrième dimension spatiale illimitée, à forte torsion, mais qui ne saurait être saisie par nos sens et instruments de mesure) m’a donné l’idée de chercher une musique qui ouvrirait au public une nouvelle dimension de l’espace psycho-acoustique. La transformation et la spatialisation des sons instrumentaux nous transporte dans des états à « haute énergie sonore », où la compréhension de l’espace-temps dans lequel nous nous situons au moment de l’exécution est à la fois enrichi et mis en question. Des rafales sonores métalliques, extraites des glissandos d’harmoniques rapides sur les cordes, se déplacent dans l’espace et fusionnent avec des sonorités tout opposées, granuleuses et percussives. Les unes se rapprochent pendant que les autres s’éloignent, produisant une distorsion de notre sens de la distance et du temps.

* String trio et L'Aube assaillie [livret du Cd Kairos, 2008]

Hèctor Parra, livret du Cd Kairos, 2008.