Misato Mochizuki (1969)

Etheric blueprint (2006)

pour 9 instruments et électronique

œuvre électronique

  • Informations générales
    • Date de composition : 2006
    • Durée : 15 minutes
    • Éditeur : Breitkopf & Härtel
    • Cycle : Etheric blueprint trilogy
Effectif détaillé
  • 1 flûte, 1 clarinette, 1 trombone, 2 percussionniste, 1 piano, 1 alto, 1 violoncelle, 1 contrebasse

Information sur la création

  • 22 March 2006, Berlin, MaerzMusik, par Ictus Ensemble

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : dispositif électronique non spécifié ( et sonorisation)

Note de programme

Cette pièce est la troisième d'une trilogie du même nom, les deux premières pièces étant 4D et Wise Water. Elle en prolonge les réflexions : comment donner à entendre ce qui est au delà du sensible, du manifesté, et traduire musicalement les modes d'échange énergétiques entre l'élément Eau et les organismes vivants.

Alors que Wise Water fait référence à l'élément Eau, sa fluidité, sa mémoire, Etheric Blueprint renvoie à l'élément Air, le plus subtil des quatre (le feu, l'eau, la terre et l'air), celui qui opère le passage entre le visible et l'invisible. Au niveau biochimique, son rôle peut se voir ainsi : l'air fait descendre les énergies du feu (le prâna, la lumière) dans le corps, par la respiration. L'eau prend le relais, dilue et porte ces énergies autour de la cellule. La cellule les aimante, les absorbe; l'eau et l'air subtils les conduisent alors au coeur de la vie électronique. La circulation des quatre éléments au niveau quantique restitue ainsi à la cellule l'énergie de l'Ether et à l'organisme sa capacité de reconnexion avec les mondes invisibles : L'air mêle l'Ether à la Terre.

Dans cette trilogie, les deux premières pièces sont acoustiques, et la troisième intègre des sonorités électroniques qui évoquent ces interactions. L'aspect fusionnel est illustré également par le dialogue en temps réel avec le piano (échos, feedbacks), à l'image des vagues de la mer ou du scintillement des étoiles.

Misato Mochizuki, éditions Breitkopf & Härtel