Igor Stravinsky (1882-1971)

Kolïbel′nïye - Berceuses du chat (1915)

suite de chants pour contralto et trois clarinettes, sur des textes populaires russes

  • Informations générales
    • Date de composition : 1915
    • Durée : 05 mn
    • Éditeur : Chester Music
    • Dédicace : à Nathalie Gontcharova et Michel Larionov
    • Livret (détail, auteur) :

      textes populaires russes.

Effectif détaillé
  • soliste : 1 contralto solo
  • 1 clarinette en mib, 1 clarinette (aussi 1 clarinette en la), 1 clarinette en la (aussi 1 clarinette basse)

Information sur la création

  • 20 November 1918, France, Paris, salle des Agriculteurs, par Pierre Bertin : voix, Félix Delgrange : direction.

Titres des parties

  1. Spi, kot - Sur le poêle
  2. Kot na pechi - Intérieur
  3. Bay-bay - Dodo
  4. U kota, kot - Ce qu'il a le chat

Note de programme

Composées sur des textes populaires russes à Clarens, Château d'Oex et Morges en 1915-1916 ; dédiées à Nathalie Gontcharova et Michel Larionov (deux décorateurs, auteurs respectifs des décors et costumes de Noces et de Renard).

En 1914, Stravinsky rapporte de Kiev des recueils de poésies populaires russes qu'il compte mettre en musique. « Je choisis parmi celles-ci tout un bouquet, et le répartis en trois compositions différentes que j'écrivis subséquemment à l'époque où j'élaborais mon matériel pour les Noces. C'étaient les Pribaoutki (traduites par Ramuz sous le titre Chansons Plaisantes) pour une voix avec accompagnement d'un petit ensemble instrumental, puis les Berceuses du Chat, également pour une voix accompagnée de trois clarinettes, et enfin quatre petits chœurs a capella pour voix de femmes » (I.S.). Proche des Pribaoutki, ce recueil revêt cependant une plus grande simplicité ; la spontanéité de ces mélodies évoque la simple transcription d'un chant paysan plus qu'une véritable composition. Stravinsky y exploite les divers registres de la clarinette, pour laquelle il écrira en soliste en 1919 les Trois Pièces pour clarinette solo et dont il se servira, dans la même formation, cinquante ans plus tard pour l'Elegy for J.F.K. composée pour baryton et trois clarinettes. D'autre part, peut-être pensait-il inconsciemment au célèbre duo de Rossini ?

Programme du Festival d'Automne à Paris, 1980