Yan Maresz (1966)

Zigzag Etudes (1998)

pour orchestre

  • Informations générales
    • Date de composition : 1998
    • Durée : 10 minutes
    • Éditeur : Durand, Paris, nº D. & F. 15052
    • Commande: Radio France
Effectif détaillé
  • 3 flûte, 3 hautbois, 3 clarinette, 3 basson, 4 cor, 3 trompette, 3 trombone, tuba, 2 percussionniste, harpe, piano (aussi célesta), cordes

Information sur la création

  • 4 February 2000, Paris, Maison de Radio-France, Festival Présences, par l'Orchestre philharmonique de Radio France, direction : Leif Segerstam.

Titres des parties

cinq pièces d'environ deux minutes chacune

Note de programme

Cinq miniatures pour orchestre d'environ deux minutes constituent les Zigzag Etudes. Commande de Radio-France pour la série « alla breve », ces petites pièces peuvent être enchaînées ou jouées de manière indépendante, répondant ainsi au format de diffusion radiophonique de la série. J'ai profité de leur brièveté pour les envisager comme des études au sens propre du terme, et, voulant favoriser aussi bien leur exécution indépendante, qu'enchaînée, je me suis attachée à donner à ces études contraste et diversité, tout en leur faisant partager un élément suffisamment saillant pour en assurer l'unité. En ce sens, les Zigzag Etudes sont des études rythmiques. Leur unité n'est pas tellement recherchée dans le sens d'une continuité ( il n'y a pas de connection directe entre les pièces, juste un silence mesuré), mais davantage dans la sensation globale et résiduelle après l'exécution. Il y a « zigzag » entre les divers éléments d'une même pièce, entre les idées exposées dans chacune d'entre elles (développements ou résolutions à distance), entre les périodes rythmiques indépendantes des différents groupes instrumentaux jouant simultanément (polyrythmies), et d'une manière plus symbolique, entre les partiels constituant les timbres instrumentaux. Ces partiels inspirent parfois l'écriture rythmique, en donnant par leur fréquence (et après conversion) une durée et une périodicité ; ils servent aussi à décrire des harmonies comme dans la pièce 5. J'ai recherché dans les Zigzag Etudes une certaine forme d'énergie brute, directe et une articulation (presque exclusivement des notes courtes) qui donne souvent un aspect « déglingué » et ludique à certaines séquences, dont des processus simples et immuables assurent la stabilité et la directionalité.

Yan Maresz.