Bernd Alois Zimmermann (1918-1970)

Requiem für einen jungen Dichter (1967-1969)

Lingual pour récitants, soprano, baryton, trois chœurs, sons électroniques, orchestre, jazz-combo et orgue
[Requiem pour un jeune poète]

œuvre électronique

  • Informations générales
    • Date de composition : 1967 - 1969
    • Durée : 1 h 05 mn
    • Éditeur : Schott
    • Commande: WDR, Cologne
    • Dédicace : « Ad honorem Sancti Hermanni Josephi »
    • Livret (détail, auteur) :

      documents d’actualité et divers


      1. Il nous semble important de faire une distinction entre le Réalisateur en Informatique Musicale (RIM) qui contribue à la confection de la partie électronique d’une œuvre et le Musicien en charge de l’Électronique Live (MEL) qui n’a pas nécessairement participé à l’élaboration de cette partie électronique mais qui doit s’assurer de sa mise à jour et de son bon fonctionnement lors d’une performance (lire à ce sujet Plessas et Boutard, 2015). 

      2. Par convention, l’harmonique 1 (fréquence f0) correspond à la fondamentale du spectre. Pour un spectre harmonique, la fréquence de chaque composante spectrale vérifie la relation suivante: fn = n x f0. 

      3. Grisey a commis une erreur au niveau du premier intervalle: l’écart entre la fondamentale (mi0) et le second harmonique (mi1) est une octave, soit 24 quarts de ton et non 22 comme il est indiqué. 

      4. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

      5. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466. 

Effectif détaillé
  • solistes : 2 récitants, soprano solo, baryton solo
  • chœur mixte, chœur mixte, chœur mixte
  • 4 flûtes (aussi 4 flûtes piccolos), 4 hautbois (aussi 3 hautbois d'amours, 1 cor anglais), 4 clarinettes (aussi 1 clarinette basse), saxophone alto, saxophone ténor (aussi saxophone soprano, saxophone baryton), 3 bassons (aussi 1 contrebasson), 5 cors (aussi 1 tuba), 4 trompettes [en ut] , trompette basse, 5 trombones (aussi 1 trombone contrebasse), tuba contrebasse, timbales, 3 percussionnistes, harpe, mandoline, accordéon, 2 pianos, orgue, 10 violoncelles, 8 contrebasses, saxophone [jazz-combo] , cornet à pistons [jazz-combo] , percussionniste [jazz-combo] , piano [jazz-combo] , basse électrique [jazz-combo]

Information sur la création

  • Date : 11 December 1969
    Lieu :

    Allemagne, Düsseldorf


    Interprètes :

    Hans Franzen et Matthias Fuchs : récitants, Edda Moser : soprano, Günter Reich : baryton, Manfred-Schoof-Quintett, Chœur de la Radio de Cologne (direction : Herbert Schernus), Orchestre Symphonique de la Radio de Cologne, direction : Michael Gielen.

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : sons fixés sur support