Bernd Alois Zimmermann (1918-1970)

Antiphonen (1962)

pour alto et ensemble instrumentistes
[Antiphonies]

  • Informations générales
    • Date de composition : 1962
    • Durée : 18 mn
    • Éditeur : Editions Modern Wewerka, nº M 1071 E
    • Commande: Südwestfunk, Baden-Baden
    • Livret (détail, auteur) :

      textes récités par les instrumentistes : extraits de James Joyce Ulysse, L’Ecclésiaste, L’Apocalypse, Dante, Paradis, Job, Dostoïevski Les Frères Karamazov, Camus Caligula, Novalis Hymnes à la nuit


      1. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

      2. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466. 

      3. Il nous semble important de faire une distinction entre le Réalisateur en Informatique Musicale (RIM) qui contribue à la confection de la partie électronique d’une œuvre et le Musicien en charge de l’Électronique Live (MEL) qui n’a pas nécessairement participé à l’élaboration de cette partie électronique mais qui doit s’assurer de sa mise à jour et de son bon fonctionnement lors d’une performance (lire à ce sujet Plessas et Boutard, 2015). 

      4. Par convention, l’harmonique 1 (fréquence f0) correspond à la fondamentale du spectre. Pour un spectre harmonique, la fréquence de chaque composante spectrale vérifie la relation suivante: fn = n x f0. 

      5. Grisey a commis une erreur au niveau du premier intervalle: l’écart entre la fondamentale (mi0) et le second harmonique (mi1) est une octave, soit 24 quarts de ton et non 22 comme il est indiqué. 

      6. SAARIAHO, Kaija, « Timbre et harmonie », dans Le timbre, métaphore pour la composition, Jean-Baptiste Barrière, éd., Paris, Ircam - Christian Bourgois, 1991, p. 412-453. 

      7. GRABOCZ, Martha, « La musique contemporaine finlandaise : conception gestuelle de la macrostucture / Saariaho et Lindberg », Cahiers du CIREM, Musique et geste, n ° 26-27, décembre 1992-mars 1993, p. 158. 

      8. BATTIER, Marc, NOUNO, Gilbert, « L'électronique dans l'opéra de Kaija Saariaho, L'Amour de loin », in Carlos AGON, Gérard ASSAYAG, Jean BRESSON, The OM Composer's Book, coll. Musique et sciences, Ircam, Centre Georges-Pompidou, 2006, p. 21-30.  

Effectif détaillé
  • soliste : alto
  • 3 flûtes (aussi 3 flûtes piccolos, 1 flûte alto), trombone alto (aussi trombone), trombone (aussi trombone ténor-basse), trombone ténor-basse (aussi trombone basse [en mib] ), 6 percussionnistes [en 3 groupes] , harpe, 7 violoncelles, 5 contrebasses

Information sur la création

  • Date : 8 October 1965
    Lieu :

    Allemagne, Berlin, Berliner Festwochen


    Interprètes :

    Gérard Ruymen : alto, Zürcher Kammersprechchor, SFB Rundfunkorchester, direction : Francis Travis.

Note de programme

Ces Antiphonies pour alto et petit orchestre ont été composées en 1961 à l'instigation du Südwestfunk de Baden-Baden. Le titre se rapporte d'une part à la structure (des « dialogues » entre le soliste et les différents instruments de l'orchestre, ainsi qu'avec les récitants), et de l'autre à la disposition des interprètes et aux endroits où se tiennent les récitants, chaque participant étant séparé des autres.

La composition comporte cinq antiphonies en tout ; elle exige 25 instrumentistes et, pour la quatrième seulement, les récitants. Ceux-ci ont des parties à la fois sémantiques et phonétiques ; ont été choisis des textes brefs en huit langues différentes.

  • James Joyce Ulysses (fin)
  • Vulgate Eccl. IV, 1
  • Apocalypse Jean, V, 1
  • Dante La Divine Comédie : Paradis, XXXIII, 8287
  • Le livre de Job IX, 25 (en hébreu)
  • Dostoievski Les frères Karamazov IX, page 326
  • Camus Caligula IV, 23 et I, I
  • Novalis Hymnes à la nuit

Le choix des textes sous le rapport sémantique a été effectué selon le thème commun de l'existence humaine et de l'amour, et, sous le rapport phonétique, pour permettre une « relation de timbres » avec l'instrument soliste, qui est l'enjeu de la quatrième antiphonie.

La composition tente, par la mise en relation complexe d'éléments très divers, de définir de façon nouvelle le caractère antiphonique dans l'esprit par exemple d'un nouveau concert spirituel.


  1. Whittall, Arnold, Jonathan Harvey, Londres, Faber and Faber, 1999. Traduction française sous le même titre par Eric de Visscher, L’Harmattan, Ircam-Centre Georges Pompidou, 2000, p. 44. 

  2. Harvey, Jonathan, « Le Miroir de l’ambiguïté », Le Timbre, métaphore pour la composition, recueil de textes réunis par Jean-Baptiste Barrière, Paris, Ircam, Christian Bourgois, 1991, p. 454-466. 

  3. Il nous semble important de faire une distinction entre le Réalisateur en Informatique Musicale (RIM) qui contribue à la confection de la partie électronique d’une œuvre et le Musicien en charge de l’Électronique Live (MEL) qui n’a pas nécessairement participé à l’élaboration de cette partie électronique mais qui doit s’assurer de sa mise à jour et de son bon fonctionnement lors d’une performance (lire à ce sujet Plessas et Boutard, 2015). 

  4. Par convention, l’harmonique 1 (fréquence f0) correspond à la fondamentale du spectre. Pour un spectre harmonique, la fréquence de chaque composante spectrale vérifie la relation suivante: fn = n x f0. 

  5. Grisey a commis une erreur au niveau du premier intervalle: l’écart entre la fondamentale (mi0) et le second harmonique (mi1) est une octave, soit 24 quarts de ton et non 22 comme il est indiqué. 

  6. SAARIAHO, Kaija, « Timbre et harmonie », dans Le timbre, métaphore pour la composition, Jean-Baptiste Barrière, éd., Paris, Ircam - Christian Bourgois, 1991, p. 412-453. 

  7. GRABOCZ, Martha, « La musique contemporaine finlandaise : conception gestuelle de la macrostucture / Saariaho et Lindberg », Cahiers du CIREM, Musique et geste, n ° 26-27, décembre 1992-mars 1993, p. 158. 

  8. BATTIER, Marc, NOUNO, Gilbert, « L'électronique dans l'opéra de Kaija Saariaho, L'Amour de loin », in Carlos AGON, Gérard ASSAYAG, Jean BRESSON, The OM Composer's Book, coll. Musique et sciences, Ircam, Centre Georges-Pompidou, 2006, p. 21-30.  

Programme du concert du 7 mai 1988.