Iannis Xenakis (1922-2001)

Polytope de Montréal (1967)

pour polytope


œuvre scénique

  • Informations générales
    • Date de composition : 1967
    • Durée : 06 mn
    • Éditeur : Boosey & Hawkes
Effectif détaillé
  • 4 flûtes (aussi 4 flûtes piccolos), 8 clarinettes (aussi 4 clarinettes en mib, 4 clarinettes basses), 4 bassons (aussi 4 contrebassons), 4 trompettes, 4 trombones, 4 percussionnistes, 16 violons, 16 violoncelles

Information sur la création


  • Lieu :

    Canada, Montréal, Pavillon français de l'Exposition Universelle


    Interprètes :

    l'Ensemble instrumental de musique contemporaine, direction : Konstantin Simonovitch.

Observations

effectif détaillé divisé en 4 orchestres identiques :  flûte/piccolo, 2 clarinettes/clarinette en mi bémol/clarinette basse, basson/contrebasson, trompette, trombone, percussion, 4 violons, 4 violoncelles


  1. SAARIAHO, Kaija, « Timbre et harmonie », dans Le timbre, métaphore pour la composition, Jean-Baptiste Barrière, éd., Paris, Ircam - Christian Bourgois, 1991, p. 412-453. 

  2. GRABOCZ, Martha, « La musique contemporaine finlandaise : conception gestuelle de la macrostucture / Saariaho et Lindberg », Cahiers du CIREM, Musique et geste, n ° 26-27, décembre 1992-mars 1993, p. 158. 

  3. BATTIER, Marc, NOUNO, Gilbert, « L'électronique dans l'opéra de Kaija Saariaho, L'Amour de loin », in Carlos AGON, Gérard ASSAYAG, Jean BRESSON, The OM Composer's Book, coll. Musique et sciences, Ircam, Centre Georges-Pompidou, 2006, p. 21-30.  

  4. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

  5. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16.