Iannis Xenakis (1922-2001)

Gmeeoorh (1974)

pour orgue de 56 ou 61 notes

  • Informations générales
    • Date de composition : 1974
    • Durée : between 18 mn and 29 mn
    • Éditeur : Salabert
  • Genre
    • Musique soliste (sauf voix) [Orgue]
Effectif détaillé
  • orgue

Information sur la création

  • 1974, États-Unis, Connecticut, Hartford University, Festival international de musique contemporaine, par Clyde Holloway.

Note de programme

Cette œuvre a été écrite pour l’orgue Gress-Miles installé en 1972 au South Congregational Church à New Britain (États-Unis). C’est John Holtz — professeur et président des musiques d’orgue et liturgique à Hartt College, et président de ce festival — qui a spécialement enregistré sur bande un par un tous les jeux et leurs étendues afin que je puisse composer en tenant compte des sonorités concrètes. Je lui en sais gré.

La partition d’origine était souvent écrite sur plusieurs portées par clavier. Les versions de la présente partition, réduites à un nombre minimum de portées par clavier et par main, ont été réalisées en collaboration avec Françoise Rieunier et Xavier Darasse. Je les remercie vivement.

À la suite d’Erikhthon pour piano et orchestre, Gmeeoorh (anagramme libre de « organon ») poursuit la recherche d’une généralisation du principe mélodique, en utilisant des arborescences (clonations) linéaires qui subissent des transformations homothétiques, des rotations, des distortions, des expansions, etc.

La registration et les jeux indiqués constituent un modèle à respecter autant que possible. Ne s’en écarter qu’en restant dans, et en s’inspirant de, l’esprit et les sonorités de ce modèle.

Iannis Xenakis