Sue Ya Wang (1965)

Húei gien go (1997)

pour deux sopranos et flûte
[Luciole]

  • Informations générales
    • Date de composition : 1997
    • Durée : 06 mn
    • Éditeur : Inédit
Effectif détaillé
  • 2 soprano solo, flûte

Information sur la création

  • 27 September 1997, France, Abbaye de Royaumont, concert de la Session de composition Voix Nouvelles, par Roxanne Comiotto et Marjolaine Reymond : sopranos et Guy Pelletier : flûte.

Note de programme

Húei gien go (luciole) est un poème humoristique destiné aux enfants. Il est écrit dans un dialecte taïwanais. J'ai utilisé six mots du poème dans la pièce Húei gien go, Lái jia déi qui signifient : « Petite luciole, viens boire le thé ».

La prononciation phonétique des mots taïwanais engendre un certain nombre de timbres particuliers. La complexité sonore de cette langue, dont la prononciation comporte souvent des glissandis de la voix, trouve son équivalent dans le traitement instrumental, par exemple : modes de jeux, dynamiques, sons bruités, micro-intervalles, etc. À l'inverse des langues européennes, où la prononciation est linéaire, en taïwanais, les syllabes ne sont pas toujours prononcées successivement. Il arrive qu'on les superpose pour créer une alchimie de sonorités plus proches de celles qu'offre habituellement l'électro-acoustique.

Sue Ya Wang.