Karlheinz Stockhausen (1928-2007)

Zeitmasze (1955-1956)

pour cinq vents
[Mesures du temps]

  • Informations générales
    • Date de composition : 1955 - 1956
    • Durée : 15 minutes
    • Éditeur : Universal Edition, nº UE 12697
    • Opus : 5
Effectif détaillé
  • flûte, hautbois, cor anglais, clarinette en la, basson

Information sur la création

  • 15 December 1956, France, Paris, concerts du Domaine musical, par les solistes du Domaine musical, direction : Pierre Boulez.

Note de programme

Dans cette œuvre, Stockhausen abandonne le sérialisme total du début des années cinquante pour une approche non moins systématique. Avec Zeitmasse (littéralement : mesures du temps), Stockhausen réussit en effet à rendre indépendants les tempi de certains groupes d'exécutants vis-à-vis du chef qui les dirige. Cinq sortes de tempi sont utilisés, chacun pouvant être qualifié comme suit :

  • métronomiquement précis et égal : 12 degrés de vitesse peuvent alors être utilisés, répartis entre le alla breve et la mesure à 4 temps ;
  • aussi vite que possible : la rapidité est ici directement dépendante des particularités de l'instrument (en principe le basson ne peut pas jouer aussi vite que la flûte) et de l'agilité de l'exécutant lui-même (un bassoniste donné peut jouer plus vite qu'un autre bassoniste) ;
  • aussi lent que possible : sont concernées les phrases musicales qui peuvent être jouées d'un seul souffle. Les autres exécutants proportionnent alors leur tempo à la vitesse établie par l'instrument concerné ;
  • rapide devenant lent : l'exécutant doit commencer aussi vite que possible et ralentir graduellement jusqu'à parvenir au quart de la vitesse originale ;
  • lent devenant rapide : indique bien entendu l'inverse.

Des combinaisons variées de ces indications se produisent aussi bien successivement que simultanément.

L'originalité principale des Zeitmasse est la richesse polyphonique particulièrement développée grâce à la superposition et l'entrecroisement de ces pulsations variables.

d'après Everett Helm.