Salvatore Sciarrino (1947)

Il tempo con l'obelisco (1985)

pour six instruments

  • Informations générales
    • Date de composition : 1985
    • Durée : 06 mn
    • Éditeur : Ricordi, Milan, nº 134032
    • Commande: Montedison - Progetto Cultura
    • Dédicace : à Claudio Tempo
Effectif détaillé
  • flûte, clarinette, basson, violon, alto, violoncelle

Information sur la création

  • Date : 20 April 1985
    Lieu :

    Italie, Milan, conservatoire


    Interprètes :

    l'ensemble CARME (Società Italiana di Musica da Camera) : Alessandro Ponzi : flûte, Vincenzo Canonico : clarinette, Oscar Meana : basson, Raimondo Matacena : violon, Tito Riccardi : alto, Marco Scano : violoncelle.

Note de programme

Abolition du rythme : le déroulement résulte d'une gravitation polyphonique — de la même façon que l'horizon totalise les découpes de la multitude des dunes, le désert laisse affleurer la physiologie. Des îlots palpitants de sons indiquent des lacs de silence ; et dans le silence, nous retrouvons les sons du corps, nous les reconnaissons, et nous les écoutons finalement. Maintenant, écoutons aussi les tensions infimes des intervalles. La raréfaction est telle qu'en émane chaque fois un espace propre. La persistance d'événements, de lignes en apesanteur comme des horizons suspendus, indique à notre oreille les coordonnées. Une mélodie de vide. Après avoir tourné autour pendant des années, que soit évoqué son lyrisme. Notre esprit est généreux. Vers lui se tourne cette musique plaintive. Non plus faite pour endormir les fauves. Au contraire, quoiqu'il en soit, endormi en nous est le fauve, instrument de la connaissance.


  1. SAARIAHO, Kaija, « Timbre et harmonie », dans Le timbre, métaphore pour la composition, Jean-Baptiste Barrière, éd., Paris, Ircam - Christian Bourgois, 1991, p. 412-453. 

  2. GRABOCZ, Martha, « La musique contemporaine finlandaise : conception gestuelle de la macrostucture / Saariaho et Lindberg », Cahiers du CIREM, Musique et geste, n ° 26-27, décembre 1992-mars 1993, p. 158. 

  3. BATTIER, Marc, NOUNO, Gilbert, « L'électronique dans l'opéra de Kaija Saariaho, L'Amour de loin », in Carlos AGON, Gérard ASSAYAG, Jean BRESSON, The OM Composer's Book, coll. Musique et sciences, Ircam, Centre Georges-Pompidou, 2006, p. 21-30.  

  4. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

  5. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16. 

Programme du concert « Quatrième Festival de Musique Contemporaine Italienne », jeudi 4 avril 1996.