Maurice Ohana (1913-1992)

Cinq Séquences (1962-1963)

pour quatuor à cordes

  • Informations générales
    • Date de composition : 1962 - 1963
    • Durée : 16 mn
    • Éditeur : Jobert, 1973
Effectif détaillé
  • 1 violon, 1 violon II, 1 alto, 1 violoncelle

Information sur la création

  • 9 November 1964, France, Paris, par le Quatuor Parrenin.

Titres des parties

I. Polyphonie ; II. Monodie (supprimé dans l’édition définitive du matériel) ; III. Tympanum ; IV. Déchant ; V. Hymne.

Note de programme

Composées en 1963, les Cinq Séquences pour quatuor à cordes de Maurice Ohana affirment l'orientation que le langage de ce compositeur poursuivait depuis quelques années, à la recherche d'un tempérament perdu. Ce sont, en effet, les cordes, autant que la voix humaine et la percussion, qui offrent, parmi les moyens non électroniques d'expression, les plus grandes possibilités d'explorer l'univers sonore compris entre les notes de la gamme tempérée. Ici, l'échelle en tiers de ton crée le climat mélodique et harmonique de l'ouvrage.

Les titres font référence à la musique vocale médiévale. Notons cette référence que l'on retrouvera magnifiée dans Synaxis, en 1965. Elle joue sur deux plans : celui de l'écriture, très librement interprétée, où les titres renvoient aussi bien à des procédés de composition (polyphonie, monodie, déchant) qu'à des genres musicaux (tympanum, hymne) ; mais aussi celui de l'attachement à cette tradition médiévale qui fait de la musique un lieu privilégié du sacré. Idée majeure, qui deviendra essentielle dans la plupart des œuvres à venir.

Christine Prost, catalogue raisonné de l'œuvre de Maurice Ohana, Revue Musicale, Editions Richard Masse.