Luigi Nono (1924-1990)

Sarà Dolce Tacere (1960)

chant pour huit voix solistes

  • Informations générales
    • Date de composition : 1960
    • Durée : 10 minutes
    • Éditeur : Ars Viva
    • Commande: Elizabeth Sprague Coolidge Foundation in the Library of Congress
    • Dédicace : à Bruno Maderna pour son quarantième anniversaire
    • Livret (détail, auteur) :

      d'après Cesare Pavese, La terra e la morte

Effectif détaillé
  • ensemble de voix solistes(2 soprano solo, 2 contralto solo, 2 ténor solo, 2 basse solo)

Information sur la création

  • 17 February 1961, États-Unis, Washington, par Frederick Prausnitz : direction.

Note de programme

Sarà dolce tacere pour double quatuor vocal est dédié à Bruno Maderna pour son quarantième anniversaire.

Le texte est tiré de Verrà la morte e avrà i tuoi occhi du poète italien Cesare Pavese qui se donna la mort en 1950. Pavese y parle de la vie, de la vigne, du vin, de la tranquillité de la campagne dans laquelle, à un certain moment, il sera doux de se taire ; du silence de la nature qui fait écouter les sons, des voix souvent violentées et oubliées que la nature génère.

À travers cette œuvre, Nono pose les bases d'un nouveau mode compositionnel à l'intérieur du domaine bien particulier de l'écriture vocale. Il abandonne tout autant l'écriture homophonique-harmonique que son contraire, l'imitation contrapuntique et développe une façon qui allait devenir caractéristique de son univers musical. En partageant les syllabes du texte entre les différentes voix, il parvient à une construction mélodique horizontale qui englobe tous les registres : une ondulation de sonorité en sonorité, de syllabe en syllabe, une ligne qui naît parfois de la succession de sons particuliers et de hauteurs particulières, parfois de l'amplification de la masse sonore.

Documents