Luigi Nono (1924-1990)

La lontananza nostalgica utopica futura (1988)

Madrigale a più "Caminantes" con Gidon Kremer, pour violon solo et huit bandes magnétiques

œuvre électronique

  • Informations générales
    • Date de composition : 1988
    • Durée : variable
    • Éditeur : Ricordi
    • Dédicace : a Salvatore Sciarrino, "caminante" esemplare
  • Genre
    • Musique soliste (sauf voix) [Violon]
Effectif détaillé
  • violon

Information sur la création

  • Date : 4 September 1988
    Lieu :

    Allemagne, Berlin


    Interprètes :

    Gidon Kremer.

Information sur l'électronique
Information sur le studio : Experimentalstudio der Heinrich-Strobel Stiftung
Dispositif électronique : sons fixés sur support

Note de programme

Le lointain nostalgique et utopique m'est un ami qui se désespère en une inquiétude permanente.

La qualité rare des sons inventés par Gidon. Ils font résonner les différents espaces de la « Petite Philharmonie ».

Comment les espaces fragmentés de la « Petite Philharmonie » ouvrent de nouveaux horizons aux sons originaux de Gidon : ceux du proche et du lointain, des rencontres, des heurts, du silence, de l'intérieur, de l'extérieur, des conflits qui se chevauchent.

Des bandes magnétiques se mêlent, telles les voix des madrigaux, au violon solo et à la musique live électronique – les voix de tant de « CAMINANTES » – « VOYAGEURS ».

Pas de traitement ni de transformation : les sons de Gidon sont originaux. Durant trois jours, rien d'autre que des prises de son dans le Studio expérimental de la SWF à Fribourg.

Entendre sans fin – tâtonner à la recherche de l'affinité élue – sentiments musicaux divers, voix pour voix.

Comme les anciens néerlandais imaginatifs.

Et Gidon se livre à ces différents espaces avec une autre écriture, « Invention ». Et il les abandonne.


  1. SAARIAHO, Kaija, « Timbre et harmonie », dans Le timbre, métaphore pour la composition, Jean-Baptiste Barrière, éd., Paris, Ircam - Christian Bourgois, 1991, p. 412-453. 

  2. GRABOCZ, Martha, « La musique contemporaine finlandaise : conception gestuelle de la macrostucture / Saariaho et Lindberg », Cahiers du CIREM, Musique et geste, n ° 26-27, décembre 1992-mars 1993, p. 158. 

  3. BATTIER, Marc, NOUNO, Gilbert, « L'électronique dans l'opéra de Kaija Saariaho, L'Amour de loin », in Carlos AGON, Gérard ASSAYAG, Jean BRESSON, The OM Composer's Book, coll. Musique et sciences, Ircam, Centre Georges-Pompidou, 2006, p. 21-30.  

  4. Il nous semble important de faire une distinction entre le Réalisateur en Informatique Musicale (RIM) qui contribue à la confection de la partie électronique d’une œuvre et le Musicien en charge de l’Électronique Live (MEL) qui n’a pas nécessairement participé à l’élaboration de cette partie électronique mais qui doit s’assurer de sa mise à jour et de son bon fonctionnement lors d’une performance (lire à ce sujet Plessas et Boutard, 2015). 

  5. Par convention, l’harmonique 1 (fréquence f0) correspond à la fondamentale du spectre. Pour un spectre harmonique, la fréquence de chaque composante spectrale vérifie la relation suivante: fn = n x f0. 

  6. Grisey a commis une erreur au niveau du premier intervalle: l’écart entre la fondamentale (mi0) et le second harmonique (mi1) est une octave, soit 24 quarts de ton et non 22 comme il est indiqué. 

Luigi Nono, Venise, 25 juillet 88, Ars Mucica 92.