Luigi Nono (1924-1990)

La Fabbrica illuminata (1964)

pour soprano et bande magnétique

œuvre électronique

  • Informations générales
    • Date de composition : 1964
    • Durée : 17 minutes
    • Éditeur : Ricordi
    • Dédicace : agli operai dell'Italsider, Genova (aux ouvriers d'Italsider, Gênes)
    • Livret (détail, auteur) :

      documents (textes d'ouvriers de l'Italsider/Gênes et contrats syndicaux), Giuliano Scabia et Cesare Pavese

  • Genre
    • Musique vocale a cappella [Soprano]
Effectif détaillé
  • soprano solo

Information sur la création

  • 15 September 1964, Italie, Venise, Biennale, par Carla Henius : soprano.

Information sur l'électronique
Information sur le studio : Luigi Nono : régie son.
Dispositif électronique : sons fixés sur support

Note de programme

Le matériau utilisé dans Fabbrica Illuminata comprend une voix grave de femmes, des chœurs mixés et travaillés, une texture électronique proprement dite ainsi que des éléments concrets (rumeurs de machines) enregistrés à l'intérieur de l'usine de rouleaux cylindriques de Gênes. En raison des textes (tracts syndicaux, témoignages d'ouvriers et employés recueillis par Scabia, parallèlement à des phrases de Pavese), l'enregistrement ne put être diffusé par la RAI qui en avait pourtant assuré la création au Festival de Venise... l'œuvre est dédiée aux ouvriers de l'Italsider de Gênes « on l'appelait l'usine des morts », en raison des mauvaises conditions et des nombreux accidents de travail. Ni description, ni contestation pure, l'œuvre reste tangible et existe en soi.

Ars Musica 92.