Tristan Murail (1947)

La Dynamique des fluides (1990-1991)

pour orchestre

  • Informations générales
    • Date de composition : 1990 - 1991
    • Durée : 15 mn
    • Éditeur : Lemoine, Paris, nº 28233
    • Commande: Orchestre Toscanini, Parme
Effectif détaillé
  • 4 flûte, 2 hautbois, 3 clarinette, 2 basson, 4 cor, trompette, 3 trombone, tuba, 3 percussionniste, harpe, piano (aussi célesta), clavier électronique/MIDI/synthétiseur, 10 violon, 8 violon II, 6 alto, 6 violoncelle, 6 contrebasse

Information sur la création

  • 17 June 1991, Italie, Parme, par l'Orchestre Toscanini, direction : Arturo Tamayo.

Note de programme

À l'origine : un désir de légèreté, de souplesse, de versatilité, le souci d'éviter autant que possible grandiloquence et effets de rhétorique. Peu de contours violents et affirmés, mais plutôt des courbes douces, des spirales et des surprises. Un écoulement fluide, contrarié par les turbulences qu'il engendre. Dans les images « chaotiques » des turbulences, on retrouve les mêmes structures à tous les niveaux d'observation : de loin, de près, au microscope...

On trouvera ainsi dans La Dynamique des fluides la transformation perpétuelle, à de nombreuses échelles différentes, d'un mouvement simple de spirale – de tourbillon, de turbulence, parfois extrêmement ralenti, parfois tellement accéléré que les formes deviennent fugitives ou changent de nature. À grande échelle, les tourbillons deviennent de larges flux, les pentes de la musique. À plus petite échelle, ils se transforment en figurations identifiables, récurrentes dans la pièce, mais toujours différentes. Parfois, de minuscules spirales, comme de feux follets, tentent de s'échapper du flux dominant et de le détourner.

Tristan Murail, textes réunis par Peter Szendy, collection compositeurs d'aujourd'hui, éditions L'Harmattan / Ircam-Centre Pompidou, Paris, 2002.