Olivier Messiaen (1908-1992)

La Transfiguration de Notre Seigneur Jésus-Christ (1965)

pour choeur mixte, sept solistes instrumentaux et grand orchestre

  • Informations générales
    • Date de composition : 1965
    • Durée : 1 h 40 mn
    • Éditeur : Alphonse Leduc, nº AL 24357 ; 24364
    • Commande: Mme de Azeredo-Perdigaô pour la Fondation Gulbenkian
    • Livret (détail, auteur) :

      Saint Thomas d'Aquin': 'Somme Théologique', la Bible


      1. SAARIAHO, Kaija, « Timbre et harmonie », dans Le timbre, métaphore pour la composition, Jean-Baptiste Barrière, éd., Paris, Ircam - Christian Bourgois, 1991, p. 412-453. 

      2. GRABOCZ, Martha, « La musique contemporaine finlandaise : conception gestuelle de la macrostucture / Saariaho et Lindberg », Cahiers du CIREM, Musique et geste, n ° 26-27, décembre 1992-mars 1993, p. 158. 

      3. BATTIER, Marc, NOUNO, Gilbert, « L'électronique dans l'opéra de Kaija Saariaho, L'Amour de loin », in Carlos AGON, Gérard ASSAYAG, Jean BRESSON, The OM Composer's Book, coll. Musique et sciences, Ircam, Centre Georges-Pompidou, 2006, p. 21-30.  

      4. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

      5. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16. 

Effectif détaillé
  • chœur mixte à 10 voix , 2 flûtes piccolos, 4 flûtes, 3 hautbois, 1 cor anglais, 1 petite clarinette [en mib] , 3 clarinettes, 1 clarinette basse, 3 bassons, 1 contrebasson, 6 cors, 1 trompette piccolo [en ré] , 3 trompettes, 3 trombones, 1 trombone basse, 1 saxhorn [basse] , 1 tuba, 1 tuba contrebasse, 6 percussionnistes, 16 violons, 16 violons II, 14 altos, 12 violoncelles, 10 contrebasses

Information sur la création

  • Date : 7 June 1969
    Lieu : Festival Gulbenkian, Lisbonne
    Interprètes : Michel Debost (flûte), Henry Druart (clarinette), Alain Jacquet (xylorimba), Jacques Delécluse (vibraphone), François Dupin (marimba), Yvonne Loriod (piano), Mstislav Rostropovitch (violoncelle), Choeur Gulbenkian, Orchestre de Paris, direction: Serge Baudo

Observations

Grand choeur de 100 chanteurs divisés en 10 voix.


  1. SAARIAHO, Kaija, « Timbre et harmonie », dans Le timbre, métaphore pour la composition, Jean-Baptiste Barrière, éd., Paris, Ircam - Christian Bourgois, 1991, p. 412-453. 

  2. GRABOCZ, Martha, « La musique contemporaine finlandaise : conception gestuelle de la macrostucture / Saariaho et Lindberg », Cahiers du CIREM, Musique et geste, n ° 26-27, décembre 1992-mars 1993, p. 158. 

  3. BATTIER, Marc, NOUNO, Gilbert, « L'électronique dans l'opéra de Kaija Saariaho, L'Amour de loin », in Carlos AGON, Gérard ASSAYAG, Jean BRESSON, The OM Composer's Book, coll. Musique et sciences, Ircam, Centre Georges-Pompidou, 2006, p. 21-30.  

  4. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

  5. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16. 

Titres des parties

1er septénaire :
1. Récit évangélique
2. Configuratum corpori claritatis suae. Méditation
3. Christus Jesus, splendor Patris.
4. Récit évangélique.
5. Quam dilecta tabernacula tua.
6. Candor est lucis aeternae.
7.Choral de la Sainte Montagne

2e septénaire :
8. Récit évangélique
9. Perfecte conscius illius perfectae generationis.
10. Adoptionem filiorum perfectam.
11. Récit évangélique.
12. Terribilis est locus iste.
13. Tota Trinitas apparuit.
14. Choral de la Lumière de Gloire


  1. SAARIAHO, Kaija, « Timbre et harmonie », dans Le timbre, métaphore pour la composition, Jean-Baptiste Barrière, éd., Paris, Ircam - Christian Bourgois, 1991, p. 412-453. 

  2. GRABOCZ, Martha, « La musique contemporaine finlandaise : conception gestuelle de la macrostucture / Saariaho et Lindberg », Cahiers du CIREM, Musique et geste, n ° 26-27, décembre 1992-mars 1993, p. 158. 

  3. BATTIER, Marc, NOUNO, Gilbert, « L'électronique dans l'opéra de Kaija Saariaho, L'Amour de loin », in Carlos AGON, Gérard ASSAYAG, Jean BRESSON, The OM Composer's Book, coll. Musique et sciences, Ircam, Centre Georges-Pompidou, 2006, p. 21-30.  

  4. CAUSSÉ, Réné, SLUCHIN, Benny, Sourdines des cuivres, Paris : Editions de la Maison des sciences de l'homme, 1991. 

  5. Yan Maresz, cité par Bruno Heuzé, dans HEUZÉ, Bruno, « Yan Maresz, Portrait », Résonance, Ircam/Centre Georges Pompidou, n° 14, septembre 1998, page 16.