Magnus Lindberg (1958)

Molière, ou la Cabale des dévots (1980)

musique pour la pièce de théâtre de Mikhaïl Boulgakov.

  • Informations générales
    • Date de composition : 1980
    • Durée : 20 mn
    • Éditeur : Inédit
    • Livret (détail, auteur) :

      Mikhaïl Boulgakov, La Cabale des dévots, adaptation littéraire de Jukka Vieno

Effectif détaillé
  • clarinette, cor, piano, violon, violoncelle

Information sur la création

  • Date : 11 April 1980
    Lieu :

    Helsinki


    Interprètes :

    Ensemble instrumental de l'académie Sibelius

Note de programme

La seule musique de scène de Lindberg, Molière, ou la Cabale des dévots, est née d'une collaboration entre l'académie Sibelius, où Lindberg étudiait, et le Conservatoire national d'art dramatique. Ce fut un projet important pour le jeune compositeur qui, dans son propre travail musical, s'intéressait aux juxtapositions dramatiques et aux conceptions empruntées au théâtre. La pièce est tirée de La Cabale des dévots de Boulgakov, pièce de théâtre sur Molière. S'y ajoutent quelques phrases empruntées aux pièces de Molière.

La réinterprétation conte la vie quotidienne tourmentée et les rêves de Molière, directeur d'une troupe de théâtre. Dans la musique, écrite en étroite liaison avec le dramaturge et le metteur en scène (Ilkka Vanne) au cours de la réalisation du projet, Lindberg a employé différents caractères musicaux suggérant la fête, le deuil, le rêve, etc. Il évoque également la musique contemporaine de Molière, notamment Lully et Rameau. Un peu plus tard, une partie de cette musique s'est retrouvée dans le quintette ...de Tartuffe, je crois.

Risto Nieminen, « Magnus Lindberg », Les Cahiers de l'Ircam, coll. « Compositeurs d'Aujourd'hui n° 3 ».