Magnus Lindberg (1958)

Metal Work (1984)

pour accordéon et percussion

  • Informations générales
    • Date de composition : 1984
    • Durée : 10 mn
    • Éditeur : Wilhelm Hansen
Effectif détaillé
  • accordéon [ou synthétiseur] (aussi percussionniste)

Information sur la création

  • Date : 18 June 1985
    Lieu :

    Finlande, Joensuu, Festival de chant (version pour accordéon)


    Interprètes :

    Matti Rantanen : accordéon, Timothy Ferchen : percussion.

Observations

Il existe aussi une version pour synthétiseur et percussion, créée le 24 octobre 1989 à Helsinki, Jouko Laivuori, synthétiseur et Timothy Ferchen percussion. La version originale est pour un accordéoniste jouant aussi des percussions mais peut être joué à 2.

Note de programme

Le titre Metal Work (Œuvre de métal) se réfère aux caractéristiques des deux instruments constituant cette pièce : les anches de l'accordéon et les instruments métalliques de percussion, notamment le vibraphone, qui ont été choisis précisément pour Metal Work. Les timbres métalliques préparent le monde sonore de Kraft, qui, à l'époque de la composition de Metal Work, était déjà sur la table de travail du compositeur.

Ecrite à Berlin, où Lindberg passait la saison 1984-1985, grâce à une bourse de l'institut Goethe, Metal Work est née d'après la suggestion de l'accordéoniste finlandais Matti Rantanen, qui la créait au festival de chant de Joensuu en Finlande. Une version parallèle était proposée par le pianiste Jouko Laivuori, qui a joué la partie accordéon sur un synthétiseur en octobre 1989 dans un concert de la série Musica nova de la Radio finlandaise.

Risto Nieminen, « Magnus Lindberg », Les Cahiers de l'Ircam, coll. « Compositeurs d'Aujourd'hui » n° 3.