mise à jour le 10 January 2017

Violeta Cruz

Compositrice colombienne né le 27 août 1986 à Bogotá.

Violeta Cruz obtient son Diplôme Supérieur de Composition en 2009 à l’Université Javeriana de Bogotá où elle étudie avec Harold Vásquez et Guillermo Gaviria. Elle poursuit ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, dans la classe de composition de Stefano Gervasoni. Elle est en résidence au Deuxième Congrès Mondial d'Écologie Sonore à Saillon (Suisse) en 2012. L'année suivante, elle suit le Cursus de composition et d’informatique de l’Ircam. En 2016, elle est lauréate de l’Académie de France à Rome, Villa Médicis.

En 2013, sa pièce pour orchestre Cyanea est créée à Londres par la Southbank Sinfonia. La même année, elle est retenue pour participer à l’Académie du festival ManiFeste de l’Ircam avec sa pièce acousmatique Intersticios - 3,99, pour le film Plus Tard d’Éric Oriat, produit par Le Fresnoy - Studio National des Arts Contemporains. Sa pièce God Name: el nuevo mito de Los Lemmings, pour violon, objet sonore et électronique, est créée en 2014 à l'Ircam dans le cadre du Cursus de composition. Elle reçoit une commande d'Accentus, The Lake of my Mind, pour chœur, créée le 2016 par le Jeune Chœur de Paris. Son opéra La Princesse légère, pour quatre voix, deux acteurs, dix musiciens et électronique, commande de l’Opéra Comique, sur un livret de Gilles Rico et une mise en scène de Jos Houben, sera créé en 2018.

Le travail de Violeta Cruz inclut pièces instrumentales, électroacoustiques et « objets sonores ». Les « objets sonores » sont des machines mécaniques au comportement rythmique partiellement aléatoire, et dont le comportement sonore est prolongé par un dispositif électronique interactif. Une des préoccupations majeures de son travail est le rapport entre son et matière : dans le contexte instrumental, cela se traduit par un travail sur la texture musicale (le rapport entre les strates sonores qui composent le tout musical) ; dans le cas des « objets sonores », ce sont particulièrement les matières élémentaires, tels que l’eau ou la lumière, qui l’intéressent.

Sa musique a été jouée en France, Allemagne, Pays-Bas, Italie, Royaume-Uni, Espagne, Colombie et Pérou. Elle a participé à de nombreux festivals tels que Fabbrica Europa en Italie, FIMCC au Pérou, Musique de Notre Temps en France et le Festival Nacional de Música Contamporánea en Espagne. Violeta Cruz a collaboré avec des ensembles tels que l’Orquesta Sinfónica de Caldas, l'Orquesta Sinfónica de Colombia, l'ensemble Court-Circuit, le Prime Ensamble et le Duo Atyopsis.

En 2007, Violeta Cruz remporte le Prix National de Composition de Colombie – Jeunes Compositeurs ; en 2013, le Prix du Concours de Composition de l’Orquesta Sinfónica Caldas (Colombie) ; et en 2015, le Prix de la Fondation Francis et Mica Salabert.


© Ircam-Centre Pompidou, 2017

Discographie

  • Violeta CRUZ, Failing Floating Light, Orchestre des Lauréats du Conservatoire, Laurent Cuniot, direction, dans « Prix de composition 2015 », 1 cd Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, 2015, 2541.
  • Violeta CRUZ, Fluente, Niels Coppalle, flûte à bec, dans « Concert électroacoustique 2012 », 1 cd Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, 2012, 2306.
  • Violeta CRUZ, Little Blue, Little Yellow, Atelier Instrumental, Renaud Déjardin, direction, dans « Atelier Instrumental n° A1 », 1 cd Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, 2012, 2346.
  • Violeta CRUZ, The Closer-Talker, the Big Bucket, Orchestre du Conservatoire, Jean Deroyer, direction dans « Création avec l'Orchestre du Conservatoire », 1 cd Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, 2011, 2251.

Liens internet