! Informations antérieures à 2002 : mise à jour à venir

Stéphane de Gérando

Compositeur français né en 1965.

 

Il étudie la composition au Conservatoire de Paris dans la classe d'Alain Bancquart (Premier Prix premier nommé), l'analyse avec Michel Philippot, l'orchestration auprès de Gérard Grisey et l'électroacoustique dans les classes de Guy Reibel et Laurent Cuniot, puis à l'Ircam dans le cadre du cursus Composition et Informatique Musicale.

Il mène parallèlement une recherche sur la notion de cohérence dans le langage musical contemporain et soutient une thèse de doctorat: «Contingence et déterminisme procédural appliqués à la synthèse sonore informatique et à l'écriture musicale».

Lauréat de la Fondation Sasakawa en 1993 et 1994, il obtient le Stipendienspreis au Festival de Darmstadt en 1994 et est lauréat de la Sacem en 1995.

Auteur de deux pièces pour orchestre créées à Radio-France, Puisqu'il en est ainsi , pour orchestre symphonique et bande magnétique et En toi, avec lui et en lui, pour quatre groupes orchestraux répartis autour du public, ses dernières commandes sont : Du sens au sens, pour flûte, créé par Pierre-Yves Artaud, Virtualité et conscience du vide, pour trio à cordes (créé par Jacques Saint-Yves, Chen Hun Ho et Ophélie Gaillard), Musique pour église, pêcheur d'amour, le Christ et moi pour sextuor (création pour l'ensemble instrumental du Conservatoire de Paris), une pièce pour orchestre à cordes (commande de l'Orchestre Philharmonique de Montpellier), et Ce que tout cadavre devrait savoir, pour cinq instrumentistes, récitant et voix (commande de l'Ensemble 2e2m).


© Ircam-Centre Pompidou, 1998