! Informations antérieures à 2002 : mise à jour à venir

Raymond Murray Schafer

Compositeur canadien né le 18 juillet 1933 à Sarnia, Ontario.

 

R. Murray Schafer jouit d'une renommée nationale et internationale en tant que compositeur, éducateur, écologiste, chercheur et artiste visuel. Né en 1933 à Sarnia, Ontario, il grandit à Toronto. Après avoir reçu sa licence de l'École royale de musique au Collège royal de musique de Londres en Angleterre, il étudie brièvement à l'Université de Toronto et au Royal Conservatory of Music, puis il poursuit en autodidacte des études en littérature, philosophie, langues, musique et journalisme en Autriche, Italie et Grande-Bretagne. Pendant les cinq années qu'il passe en Europe, Schafer achève l'ébauche de trois livres, E.T.A. Hoffman et Music, British Composers in Review et Ezra Pound et Music, qu'il fait publier plus tard.

De retour au Canada en 1961, Schafer dirige la série Ten Centuries Concerts. À compter de 1965, il enseigne pendant dix ans au Centre expérimental des communications à l'Université Simon Fraser, s'intéressant particulièrement à deux domaines pour lesquels il est reconnu internationalement, c'est à-dire l'éducation musicale et la recherche du «paysage sonore». Son livre le plus important, The Tuning of the World, documente son projet de réalisation d'un paysage sonore mondial.

Depuis ces années d'enseignement, Schafer compose abondamment. Il invente des notations graphiques, parfois si élaborées que certaines pages sont exposées dans des galeries. Son oeuvre compte plus de 70 compositions, dont un grand nombre ont un caractère environnemental ou dramatique favorisant chez le public une plus grande participation et une conscience accrue du plan sonore et visuel. Ses oeuvres de forme plus conventionnelle, ses trois quatuors à cordes, notamment, sont parmi les plus importantes du répertoire contemporain.

Au cours de sa carrière, Schafer a reçu un nombre impressionnant de prix et de commandes. Il est le seul Nord-Américain à avoir reçu le prix Honegger (1980, String Quartet No. 1). Par ailleurs, il a obtenu le prix de la Fondation Fromm (1972, Gita), la bourse d'étude Guggenheim (1974), le prix William Harold Moon de la Société des droits d'exécution (1974), la médaille annuelle du Conseil canadien de la musique (1972) et une première nomination au titre du «Compositeur de l'année» (1976), ainsi que le Prix Jules-Léger de la Nouvelle Musique de chambre (1977, String Quartet No. 2). En 1980, l'Université Carleton, à Ottawa, lui a décerné un doctorat honorifique. Dernièrement, Schafer est devenu le premier récipiendaire du prix Glenn Gould pour la Musique et sa Diffusion (1987).


© Ircam-Centre Pompidou, 1998