mise à jour le 30 April 2019
© Ellen Lande Gossner

Maja S. K. Ratkje

Compositrice norvégienne née le 29 décembre 1973 à Trondheim, Norvège.

Maja S. K. Ratkje apprend le violon et le chant et commence à composer au piano. Elle fait des études de composition à l’Académie de Musique d’État de Norvège à Oslo, qu’elle termine en 2000. Elle est compositrice en résidence pour plusieurs festivals tels que Other Minds à San Francisco, Nordland Music Festival à Bodø (Norvège), Avanti! Summer Festival en Finlande, le Båstad Chamber Music Festival et le Huddersfield Contemporary Music Festival. Deux concerts portraits lui sont consacrés, à Toronto en 2004 et à Vienne en 2007.

Ses œuvres sont jouées par de nombreux ensembles comme l’Ensemble Intercontemporain, Klangforum Wien, Oslo Sinfonietta, l’Orchestre de la Radio Norvégienne, BBC Scottish Symphony Orchestra, Fretwork, TM+, les quatuors à cordes Cikada et Bozzini, le Quatuor Renoir, crashEnsemble, Pearls for Swine Experience, Torben Snekkestad, Marianne Beate Kielland, SPUNK, Frode Haltli, ou encore POING.

Maja Ratkje est aussi performeuse, vocaliste, ses travaux croisant souvent le milieu de la musique noise, n’hésitant pas à recourir à des sons Low Fi, comme le dictaphone à mini cassettes, le mégaphone, ou des microphone de mauvaise qualité lors de ses performances. Elle pratique le chant soit en soliste soit avec des groupes comme SPUNK et BRAK RUG.

Elle a été interprète soliste dans des performances de l’Orchestre de la Radio Norvégienne, l’Ensemble Intercontemporain, Klangforum Wien, Avanti! Chamber Orchestra, l’Orchestre symphonique Trondheim Symphony et le BBC Scottish Symphony Orchestra. Elle a par ailleurs travaillé avec Jaap Blonk, Joëlle Léandre, Ikue Mori, Zeena Parkins, Stephen O’Malley, Lasse Marhaug, Agrare ou POING. Elle joue sa propre musique pour des films, des spectacles de danse ou de théâtre, ainsi que dans des installations et divers autres projets. Elle a en outre composé pour une pièce radiophonique d’Elfriede Jelinek.

Depuis 2017, elle est membre de l’Akademie der Künste de Berlin.

Ses œuvres sont publiées par NB noter, le service de publication de la Bibliothèque nationale norvégienne.

Prix et distinctions

  • Prix Edvard pour l’œuvre de l’année, Norvège, 2004 ;
  • Prix Arne Nordheim, Norvège, 2001 ;
  • Deuxième prix de la fondation Russolo, 2001 ;
  • Prix Evdard pour l’œuvre de l’année, Norvège, 1999 ;
  • International Rostrum of Composers, Paris, 1999.

© Ircam-Centre Pompidou, 2019

Sources

Site de la compositrice.

Source et détails du catalogue

Musique de films :

  • A Soul of a City (Liselotte Wajstedt, 2012)
  • Blackmail (Hitchcock (1929), 2015)
  • Pyromanen (Erik Skjoldbjærg, 2016)
  • Tjaetsie/Water (Sissel M Bergh, 2017)

Source(s) du catalogue

Musique de films :

  • A Soul of a City (Liselotte Wajstedt, 2012)
  • Blackmail (Hitchcock (1929), 2015)
  • Pyromanen (Erik Skjoldbjærg, 2016)
  • Tjaetsie/Water (Sissel M Bergh, 2017)

Liens internet

Discographie sélective

  • Maja S. K. RATKJE, [Introduksjon] – This wondrous city ; [Sjå, Åmioda] – And not a sound left my throat ; The bouncing movement my foot makes every time my pulse strikes ; [Sayago] – A gliding sound such as this ; A woodchip to chew on ; Eyes like raw silk, arms of amber ; A white lighthouse in a muddy sea of humans where wrecks floated about ; I sense my shoes as a slowly whizzing tone towards me ; Kristiania, dans « Sult », 1 CD Rune Grammofon, 2019, RCD2204.
  • Maja S. K. RATKJE, « And sing while thou on pressed flowers dost sleep » ; Concerto for Voice (moods IIIb), CIKADA ; Oslo Sinfonietta, dans « And sing... », 2016.
  • Maja S. K. RATKJE, « Crepuscular Hour », The 24 ; RNCM Chamber Choir ; University of Huddersfield Chamber Choir ; James Weeks, direction, 1 CD Rune Grammofon, 2016, RCD2181.
  • Maja S. K. RATKJE, « Das Wohltemperierte SPUNK », 6 CD Rune Grammofon, 2013, RCD2140.
  • Maja S. K. RATKJE, « Cyborgic », 1 vinyle The Last Record Company, 2009, TLRC 3.
  • Maja S. K. RATKJE, Øx ; Wintergarden ; Waves IIb ; Sinus Seduction (Moods Two), dans « River Mouth Echoes », 1 CD Tzadik, 2008, TZ 8051.
  • Maja S. K. RATKJE, Bark up a tree and get leaves in your mouth ; Ground Creature ; The Red Hooded Lady of the Woods ; Too many trees ; Once upon a time ; Floating, hiding, posing ; The Wolf ; Woods have ears, dans « Adventura Anatomica », 1 CD Semishigure, 2006, semi 009.
  • Maja S. K. RATKJE, « Stalker », 1 vinyle Important Records, 2006, IMPREC092.
  • Maja S. K. RATKJE, Intro ; Joy ; Trio ; Octo ; Vacuum ; Dictaphone Jam ; Voice ; Chipmunk Party ; Interlude ; Acid ; Insomnia, dans « Voice », 2 CD Rune Grammofon, 2002, RCD2028.

Filmographie

  • Ingo Biermann, Kai Miedendorp, Voice – Sculpting Sound with Maja S. K. Ratkje, 2015.